Hockey sur glace: Le Mondial 2020 fantôme a dégagé un bénéfice de 13,4 millions
Publié

Hockey sur glaceLe Mondial 2020 fantôme a dégagé un bénéfice de 13,4 millions

Le tournoi, qui aurait dû se tenir à Zurich et à Lausanne, avait été annulé. Il a pourtant bouclé ses comptes avec un profit historique.

par
Sport-Center
Cooly (à gauche), la mascotte du Mondial 2020 de hockey sur glace, a de quoi sourire.

Cooly (à gauche), la mascotte du Mondial 2020 de hockey sur glace, a de quoi sourire.

IIHF

Annulé le 21 mars lors de la première vague de la pandémie de Covid-19, le Championnat du monde 2020, qui aurait dû se tenir à Zurich et à Lausanne du 8 au 24 mai, a bouclé sa comptabilité le 26 janvier.

Le bilan a été dévoilé par «Le Matin Dimanche»: composé de six personnes, dont le président valaisan Jean-Marie Viaccoz, le Conseil d’administration a dégagé un bénéfice de 13,4 millions de francs. En vertu des accords contractuels, la somme sera répartie à parts égales entre Swiss Ice Hockey et In Front, la société zougoise chargée par la Fédération internationale (IIHF) de la commercialisation du produit.

Grâce à une assurance imposée par l’IIHF

Ce résultat exceptionnel s’explique par le fait que les organisateurs avaient conclu une assurance contre l’annulation de l’événement, une obligation que l’IIHF impose à toutes les Fédérations hôtes des Mondiaux A, M20, M18 et féminins depuis 2013. «C’était une condition sine qua non, a expliqué Viaccoz. Il n’y avait donc pas à discuter.» La prime s’était élevée à 350’000 francs pour une manifestation dont le budget prévisionnel était de 37 millions.

Dans les livres de ce tournoi géré par l’IIHF depuis 1920, soit 83 éditions, le profit de 13,4 millions constitue le deuxième résultat de l’Histoire. En 2003, le Championnat du monde mis sur pied en Finlande s’était soldé par un profit de 13,5 millions de francs.

Dix millions de plus qu’en 2009

A titre comparatif, les dernières joutes disputées en Suisse, en 2009, avaient dégagé un bénéfice de 3,1 millions de francs.

Comme Marc-Anthony Anner, vice-président de Swiss Ice Hockey, l’a déclaré au «Matin Dimanche», la Fédération nationale a un plan pour utiliser les 6,7 millions de francs qui sont venus garnir ses caisses: «L’idée est de profiter de ce montant pour aider nos jeunes joueurs et nos jeunes arbitres. Le rôle de la Fédération est d’accompagner sa base pour qu’elle puisse se développer dans les meilleures conditions.»

Swiss Ice Hockey espère par ailleurs organiser un prochain Mondial en 2026.

Votre opinion