08.12.2017 à 15:12

VolleyballLe Montreux Volley Masters change de date pour survivre

La compétition internationale se déroulera désormais au mois de septembre au lieu du mois de juin. Mais les perspectives à long terme sont incertaines.

Le Montreux Volley Masters se déroulera désormais au mois de septembre.

Le Montreux Volley Masters se déroulera désormais au mois de septembre.

Keystone

Le Volley Masters de Montreux doit changer de dates. Menacé par une nouvelle compétition de la Fédération internationale (FIVB), le tournoi abandonne le mois de juin pour septembre.

Les organisateurs vaudois n'ont pas eu d'autre choix pour permettre une 33e édition en 2018. Avec le lancement d'une Nations League féminine entre mai et juillet prochain, la FIVB a accaparé cette période de l'année. «Il n'était plus possible de rester à nos dates habituelles de juin», a reconnu Georges-André Carrel, président du comité stratégique du Volley Masters.

La FIVB a, certes, proposé que Montreux devienne une étape de cette Nations League. «Mais c'était trop coûteux pour nous. Il aurait fallu mettre 200'000 francs, sans pouvoir ensuite toucher les droits TV», a expliqué Georges-André Carrel lors d'un point-presse. «Nous avons alors cherché de nouvelles dates, toujours au contact de la FIVB, qui reconnaît la valeur de notre tournoi», a-t-il ajouté.

L'édition 2018 se déroulera ainsi du 4 au 9 septembre, et servira de répétition générale au championnat du monde au Japon (dès le 29 septembre). «Les équipes viendront se préparer à Montreux. Cela promet un tournoi d'une très grande qualité», a assuré Georges-André Carrel. Le casting 2018 n'est pas encore fixe, mais Brésil, Chine, Italie, Pays-Bas ou autre République dominicaine pourraient être de la partie, tout comme la Suisse, invitée comme hôte du tournoi.

Quid des années suivantes ?

Si, finalement, le changement de dates pour 2018 n'est pas si négatif, l'incertitude demeure pour la suite. «Cela s'annonce difficile de pérenniser le tournoi», a reconnu Georges-André Carrel. Le calendrier sera toujours très chargé à partir de 2019, et il n'est pas certain que le Volley Masters puisse à chaque fois s'y faire une place. «Il n'est pas question de dire que 2018 sera la dernière édition. Nous allons garder des contacts réguliers avec la FIVB, et voir comment va se développer la Nations League», a relevé l'icône du volleyball helvétique.

Le Volley Masters espère, par exemple, se positionner pour servir de laboratoire à la FIVB. «Les règles de notre sport sont en constante évolution, afin notamment de raccourcir les matches. Nous sommes à la disposition de la FIVB pour servir de plate-forme de tests, comme nous l'avons déjà fait par le passé», a remarqué Georges-André Carrel.

A noter finalement que, outre un changement de dates, l'édition 2018 verra l'arrivée d'un nouveau président du comité directeur. Après trois ans à ce poste, Dominique Traversini sera remplacé par François Pochon. Ce dernier est actuellement sous-directeur à la Banque cantonale vaudoise de Montreux, et connaît très bien le volleyball pour avoir travaillé à la FIVB, mais aussi oeuvré dans le championnat de Suisse comme joueur, arbitre et entraîneur.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!