Hockey sur glace: Le moral en Berne
Actualisé

Hockey sur glaceLe moral en Berne

La direction bernoise a commis des erreurs ces derniers mois. La preuve, notamment, avec le départ de Don Nachbaur. Mais il faut aussi dire que le SCB n’est pas épargné.

par
Jérôme Reynard, Lausanne
Sport-Center

Lorsqu’on a commencé l’année par une non-qualification pour les play-off et qu’on l’a terminée en position de lanterne rouge du championnat, on peut dire qu’on a vécu une année de m… D’autant plus au regard du contexte global. Et surtout quand on est le grand CP Berne. Malheureusement pour les Ours, 2021 n’est pas reparti sur de meilleures bases. Loin de là. Après moins de quatre minutes hier soir, le LHC menait 2-0. Et au bout du compte, les hommes de Mario Kogler sont ressortis de la Vaudoise aréna avec une valise en guise de cinquième défaite consécutive (7-1).

Lire ici notre compte-rendu de la rencontre.

La direction bernoise a, certes, commis des erreurs ces derniers mois. La preuve, notamment, avec le départ de Don Nachbaur début décembre. Mais il faut aussi dire que le SCB n’est pas épargné. Qu’il est aujourd’hui particulièrement touché par la crise du Covid-19, financièrement comme d’un point de vue sanitaire. Hier soir, huit de ses joueurs étaient encore annoncés malades. Ajoutez la blessure de Ruefenacht et l’absence pour raisons familiales de Blum, vous obtenez un alignement sacrément diminué, où quatre jeunes de 20 ans et moins disputaient leur deuxième rencontre de National League seulement.

Cela s’est ressenti. Et, comme dans une spirale négative la guigne vous poursuit, le gardien Tomi Karhunen est passé à côté de son premier tiers, la meilleure période des Ours. Derrière, ceux-ci se sont effondrés, le moral en Berne.

Votre opinion

17 commentaires