Actualisé 14.06.2017 à 14:20

InternetLe moteur de recherche Qwant adopte la mentalité suisse

La version helvétisée de cet éthique concurrent de Google.ch a été lancée aujourd'hui. Sa devise: le respect de la vie privée.

von
lematin.ch

Qwant, le moteur de recherche européen qui respecte la vie privée de ses utilisateurs, lance ce mercredi à Genève sa version suisse accessible à partir de l’adresse Qwant.ch, indique la société française dans un communiqué. Disponible en langue française, allemande et italienne, Qwant Suisse offre aux internautes une version localisée du moteur de recherche, adaptée au contexte culturel, économique et médiatique national.

Qwant référence automatiquement dans son index l’ensemble des sites internet du domaine .ch, et met en avant dans ses résultats de recherches les informations traitées par les médias suisses. Cette édition localisée permettra également de favoriser la visibilité des e-commerçants présents en Suisse, et servira de plateforme pour l’ensemble de l’écosystème numérique du pays. Qwant entend développer cette version avec et pour les acteurs suisses de l’Internet.

35 millions d'internautes

Créé en France et déjà utilisé par plus de 35 millions d’internautes par mois, Qwant apporte ainsi en Suisse le seul moteur de recherche sécurisé qui ne collecte aucune donnée personnelle, ce qui lui permet de garantir le respect du droit à la vie privée des utilisateurs. Il n’utilise aucun cookie, ne stocke aucun historique des recherches effectuées par les individus, et assure la neutralité de ses résultats, qui sont les mêmes pour tous les internautes suisses.

«La Suisse est le deuxième pays où nous lançons notre moteur après l’Allemagne, et ce n’est pas un hasard si nous choisissons d’investir dans cette nation reconnue mondialement pour son attachement à la neutralité», explique Eric Léandri, président de Qwant. «Notre moteur de recherche est basé sur le respect de valeurs qui sont très fortes en Suisse, et plus particulièrement à Genève où les Nations Unies veillent chaque jour au respect des droits fondamentaux».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!