Actualisé 15.07.2019 à 13:46

Le Mur des Réformateurs éclaboussé de peinture

Genève

Farel, Calvin, de Bèze et Knox ont été découverts tôt ce matin recouverts de peintures vives.

par
Michel Pralong
Guillaume Farel, Jean Calvin, Théodore de Bèze et John Knox présentaient un visage qui a consterné les passants.

Guillaume Farel, Jean Calvin, Théodore de Bèze et John Knox présentaient un visage qui a consterné les passants.

Facebook/Raymond Wicky

La photo a commencé à circuler sur les réseaux sociaux ce lundi. On y voit les statues des quatre réformateurs, Guillaume Farel, Jean Calvin, Théodore de Bèze et John Knox, ayant pris des couleurs. Du rouge, de l'orange, du jaune, du vert, du bleu et du violet, dans le même ordre que celles du drapeau arc-en-ciel.

Des policiers municipaux ont découvert le Mur des Réformateurs dans cet état ce lundi matin, à 6 h 30, explique-t-on au «Matin». Ils ont immédiatement averti le service de voirie pour venir nettoyer les malheureuses victimes. Les pots de peinture utilisés pour souiller ainsi le monument du Parc des Bastions gisaient toujours sur place. Une plainte pénale a été déposée par la Ville. Le 4 mars dernier, des activistes féministes avaient tagué le Mur, écrivant: «Où sont les femmes?»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!