Immigration: Le mur Trump évalué à 21,6 milliards de dollars
Publié

ImmigrationLe mur Trump évalué à 21,6 milliards de dollars

Le montant, donné par le département de la Sécurité intérieure, est près de 2 fois plus élevé que celui évoqué par le président.

1 / 150
Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

Donald Trump s'est attaqué l'une des initiatives les plus emblématiques de son prédécesseur Barack Obama: le rapprochement avec Cuba, entamé fin 2014. Il annonce annuler cet accord «avec effet immédiat» qui consacrait le rapprochement diplomatique des deux pays après plus de 50 ans de gel diplomatique. Il promet «un meilleur accord pour les Cubains». (Vendredi 16 juin 2017)

AFP
L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor. (Lundi 12 juin 2017)

AFP
Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI  de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

Donald Trump continue sa guerre contre James Comey, accusant l'ex-chef du FBI de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, (Dimanche 11 juin 2017)

AFP

Le mur que le président américain Donald Trump souhaite faire construire à la frontière américano-mexicaine coûterait 21,6 milliards de dollars (21,6 milliards de francs). Il faudrait plus de trois ans pour l'édifier, estime le département de la sécurité intérieure.

Ce montant est près de deux fois plus élevé que les 12 milliards de dollars évoqués par Donald. Trump. Paul Ryan, chef de file des républicains à la chambre des représentants et Mitch McConnell, son homologue au Sénat ont avancé un chiffre de 15 milliards de dollars.

Le président américain a réaffirmé après son investiture son intention de faire construire un mur à la frontière américano-mexicaine, afin de barrer la route aux immigrants. Il insiste pour qu'il soit financé par le Mexique, ce que Mexico refuse.

Le rapport du département de la sécurité intérieure doit être présenté au secrétaire à la sécurité intérieure, John Kelly, dans les jours à venir. Il indique qu'il faudra attendre la fin 2020 pour boucler les trois phases du projet qui prévoit l'érection de clôtures et de murs sur près de 2000 kilomètres.

Trois phases

Le document indique que la première phase de la construction sera la plus courte, avec la construction de 26 kilomètres de mur près de San Diego, en Californie, El Paso, au Texas et dans la vallée texane du Rio Grande.

La deuxième phase de construction évoquée dans le rapport prévoit la construction de 242 kilomètres de mur dans la vallée du Rio Grande, à Laredo, El Paso et Big Bend, au Texas et Tucson, en Arizona. La dernière phase viendrait boucler 1728 kilomètres de frontière en des lieux qui n'ont pas été spécifiés.

Le document expose les montants de construction, mais pas les contraintes financières ni les coûts qui pourraient résulter d'éventuelles batailles judiciaires. Il n'évoque en outre pas les difficultés, qui pourraient émerger du fait d'obstacles naturels.

(ats)

Votre opinion