05.08.2013 à 09:16

EgypteLe n°2 des Frères musulmans rencontre des émissaires

Des émissaires occidentaux et arabes ont pu rencontrer lundi le numéro deux des Frères musulmans Khairat al-Chater détenu à la prison Tora dans le sud du Caire.

Un partisan des Frères musulmans.

Un partisan des Frères musulmans.

AFP

Le numéro deux des Frères musulmans, détenu près du Caire, a pu rencontrer des émissaires occidentaux et arabes.

Les informations diffusées par l'agence, citant une «source informée», viennent contredire un démenti exprimé quelques heures auparavant par le gouvernement intérimaire égyptien concernant une telle rencontre.

Mena précise que les représentants américains, européens, qataris et émiratis de la délégation qui se trouve actuellement en Egypte pour tenter de trouver une solution à la crise politique qui agite le pays ont obtenu l'autorisation du procureur général pour se rendre à la prison Tora.

Le journal privé Al Masry al Youm rapporte pour sa part que Khairat al-Chater a reçu la visite d'une délégation comprenant le vice-secrétaire d'Etat américain William Burns et le représentant européen Bernadino Leon.

Khairat al-Chater a indiqué à ses visiteurs qu'il souhaitait avoir des entretiens avec eux en présence de Mohamed Morsi parce que celui-ci était le «président légitime», ajoute le journal sur son site internet.

Les diplomates étaient accompagnés par des membres des forces armées lors de cette visite qui, selon le journal, s'est concentrée sur les moyens de mettre fin aux sit-in organisés par les partisans de Morsi au Caire.

Khairat al-Chater, homme d'affaires considéré comme l'idéologue politique des Frères musulmans, avait été arrêté peu de temps après la destitution du président Mohamed Morsi par l'armée pour des motifs d'incitation à la violence.

Le procureur général a fait savoir que Khairat al-Chater ainsi que le guide suprême de la confrérie Mohamed Badie devraient être traduits en justice le 25 août pour divers crimes dont celui d'incitation au meurtre lors des manifestations qui ont précédé la destitution de Mohamed Morsi.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!