03.03.2016 à 13:51

Suisse - UELe National étudiera fin avril le message sur la Croatie

L'extension de la libre circulation à la Croatie avait été mise entre parenthèses mi-févier 2014, après l'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse.

ARCHIVES-PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le National débattra de l'extension de la libre circulation à la Croatie lors de sa session spéciale fin avril, a décidé son bureau jeudi. La Chambre du peuple mènera également le 16 mars un débat d'actualité sur la situation économique.

Le bureau a accordé l'urgence à des interventions émanant de tous les groupes sauf du PBD. Les demandes ne sont pas vraiment nouvelles. Le PLR exige dans une motion que le Conseil fédéral soumette un projet au Parlement pour introduire un taux unique de TVA compromis entre 6 et 6,5%.

La motion de l'UDC appelle le Conseil fédéral à introduire un frein à la croissance des dépenses indépendamment des recettes. La croissance économique devrait être prise en compte: les dépenses de la Confédération ne devraient pas excéder la moyenne mobile du produit intérieur brut des trois dernières années.

Les socialistes s'inquiètent dans une interpellation de la désindustrialisation et demandent au Conseil fédéral s'il serait prêt à s'engager pour la combattre et par quelles mesures. Les Verts suggèrent des mesures contre le franc fort et des investissements dans des énergies renouvelables.

Les questions des Vert'libéraux tournent autour des relations bilatérales avec l'UE et l'utilisation du potentiel de main d'oeuvre indigène. Le PDC craint pour le modèle à succès helvétique.

Problème croate

L'extension de la libre circulation à la Croatie avait été mise entre parenthèses mi-févier 2014, après l'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse. Le Conseil fédéral estimait que la votation ne lui permettait plus de signer le protocole prévu avec Zagreb.

L'UE avait réagi en suspendant la participation de la Suisse au programme européen de recherche Horizon 2020 et au programme européen d'échange d'étudiants Erasmus . Le Conseil fédéral a débloqué les choses en annonçant qu'il respecterait la libre circulation même sans accord et verserait les 45 millions d'aide prévues à la Croatie.

La Suisse est partiellement réassociée aux programmes européens jusqu'à fin 2016. Le message sur l'extension de la libre circulation à la Croatie devrait apporter une solution définitive et être soumis au Parlement vendredi avec le projet de mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!