Session: Le National libère plus d’argent pour mieux protéger les troupeaux et le vin

Publié

SessionLe National libère plus d’argent pour mieux protéger les troupeaux et le vin

Dans le cadre du budget 2023, la Chambre du peuple a décidé que les troupeaux devaient être mieux protégés du loup. Elle veut aussi pouvoir mieux promouvoir le vin suisse.

par
Christine Talos
Il y aura 12 millions de francs pour que les agriculteurs puissent mieux protéger leurs troupeaux.

Il y aura 12 millions de francs pour que les agriculteurs puissent mieux protéger leurs troupeaux.

Amt für Jagd und Fischerei Graubünden

Le National a continué d’examiner le budget de la Confédération 2023. Et parmi la foule d’objets étudiés, il a décidé de suivre sa commission en matière de protection des troupeaux contre le loup. En effet, si le Conseil fédéral avait prévu un montant de 7,9 millions de francs à cet effet, la commission a décidé d’augmenter ce montant de 4 millions pour le faire passer à presque 12 millions.

Une décision prise contre l’avis de la gauche. «Nous ne sommes pas contre la protection des troupeaux, mais nous refusons cette augmentation pour des considérations purement financières», a expliqué Ursula Schneider Schüttel (PS/FR) qui avait déposé une minorité. «Compte tenu du frein à l’endettement, nous ne faisons que restreindre la marge de manœuvre financière pour d’autres projets.»

Une opposition qui a fait bondir Jacques Nicolet (UDC/VD): «Nous sommes arrivés à une situation critique et les éleveurs menacent de prendre les armes pour protéger leurs troupeaux tant les attaques ont été nombreuses sur l’ensemble de la Suisse en 2022, le loup ne se gênant même plus d’attaquer des bovins adultes de plus de 600 kilos.» Et de poursuivre: «Nous devons impérativement mettre à disposition des moyens permettant d’assurer une meilleure protection des troupeaux de façon beaucoup plus conséquente sur nos alpages.» Finalement, le National a accepté le montant supplémentaire par 128 voix contre 58.

6,2 millions de plus pour le vin

Un autre ajout au budget a suscité de vifs débats. Le National a en effet approuvé, par 113 voix contre 62, un crédit additionnel de 6,2 millions de francs pour la promotion des ventes de vin suisse. La gauche y était opposée et voulait plutôt un transfert de crédit. Dans le budget de l’agriculture, 70 millions de francs sont notamment prévus pour la publicité controversée pour la viande, a ainsi proposé Martina Munz (PS/SH). Qui a suggéré d’utiliser cet argent-là pour promouvoir le vin à la place. Sa proposition a suscité une foule de commentaires outrés de l’UDC.

De son côté, le Conseil fédéral était opposé tant aux mesures de protection supplémentaires pour les troupeaux qu’à la hausse du montant dévolu à la promotion du vin. Mais Ueli Maurer, fataliste, a cité Shakespeare: «Être ou ne pas être, telle est la question ici. Ces débats sur le vin et les loups nous amènent toujours au bord d’un drame. Et c’est devenu une habitude de discuter à chaque fois de ces sujets dans le cadre du budget.»

Les États empoigneront eux aussi le budget dès lundi.

Ton opinion

4 commentaires