Parlement: Le National veut indemniser les dégâts des castors
Actualisé

ParlementLe National veut indemniser les dégâts des castors

Contrairement au Conseil des Etats, la Chambre du peuple veut donner suite à une initiative cantonale qui demande que les victimes de l'animal soient remboursées.

Keystone

L'Etat devrait indemniser les dégâts causés par les castors aux routes ou aux installations de drainage. Contrairement au Conseil des Etats, le National a donné suite tacitement mercredi à une initiative du canton de Thurgovie.

Actuellement, les dégâts causés par les castors aux cultures et aux arbres sont remboursés par la Confédération et les cantons aux propriétaires concernés. Mais ce n'est pas le cas des dommages causés aux infrastructures.

Or les terriers creusés par le castor peuvent être à l'origine d'effondrement partiel de routes ou de berges des canaux. En outre, leurs barrages engendrent des inondations qui réduisent à néant les installations de drainage ou d'aménagement des cours d'eau, ou provoquent des dégâts aux cultures.

Un million par an

Ces dégâts sont coûteux, de l'ordre d'un million de francs par an, et mobilisent beaucoup de gens, a plaidé Jacques Bourgeois (PLR/FR) au nom de la commission. Son collègue Daniel Fässler (PDC/AI) a précisé que l'initiative n'a rien à voir avec une éventuelle autorisation de chasser le castor, contrairement à ce qu'avancent certains médias.

Le Conseil national estime, contrairement au Conseil des Etats, que les espaces réservés aux eaux, qui permettent la création d'une zone tampon, ne sont pas suffisants pour éviter les conflits. Le Conseil des Etats se prononcera à nouveau.

En effet, malgré le fait que 90% des dommages soient observés à moins de dix mètres des cours d'eau, il n'en demeure pas moins que beaucoup d'infrastructures se trouvent précisément dans cette zone tampon et peuvent donc subir des dégâts importants.

(ats)

Votre opinion