23.09.2015 à 12:00

Crise du franc fortLe National veut réduire la bureaucratie

Les parlementaires ont accepté 5 motions pour diminuer les réglementations et libérer les entreprises des tâches administratives en raison du franc fort.

par
cht/ats
L'UDC Adrian Amstutz a brandi devant le plénum la loi sur les denrées alimentaires (5kg, 1800 pages!) pour critiquer la bureaucratie excessive à Berne.

L'UDC Adrian Amstutz a brandi devant le plénum la loi sur les denrées alimentaires (5kg, 1800 pages!) pour critiquer la bureaucratie excessive à Berne.

Keystone

Le franc fort était au menu du National ce mercredi à Berne qui lui a consacré un débat urgent puisque pas moins de 7 motions ainsi qu'une foule d'interpellations avaient été déposées par les parlementaires de tous les partis. Tous étaient d'avis pour dire que la situation était difficile pour l'économie du pays depuis l'abolition du taux-plancher de l'euro face au franc décidée au début de l'année par la BNS. Et que l'économie souffrait avant tout des réglementations inutiles en provenance de Berne. «Il n'y a pas que l'économie qui doit devenir plus productive, l'administration aussi. Et dans ce domaine, on a le sentiment d'avoir affaire à un laboratoire protégé», a lancé Rudi Noser (PLR/GL).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!