26.10.2020 à 08:50

Coronavirus«Le nationalisme vaccinal prolongera la pandémie»

Alors que la course au vaccin fait rage, le chef de l’OMS a appelé dimanche à une distribution équitable du futur remède au niveau mondial.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que le seul moyen de surmonter la pandémie était de le faire ensemble.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que le seul moyen de surmonter la pandémie était de le faire ensemble.

AFP

Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé dimanche à la solidarité mondiale dans la distribution de tout futur vaccin contre le coronavirus, sur fond d’explosion du nombre des cas à travers la planète.

Dans un discours vidéo à l’ouverture d’un Sommet mondial de la santé de trois jours à Berlin, Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré que le seul moyen de surmonter la pandémie était de le faire ensemble et de s’assurer que les pays plus pauvres aient un accès équitable à un vaccin.

«Il est naturel que les pays veuillent d’abord protéger leurs citoyens, mais si et quand nous disposerons d’un vaccin efficace, nous devrons également l’utiliser efficacement. Et la meilleure façon d’y parvenir est de vacciner certaines personnes dans tous les pays plutôt que toutes les personnes en certains pays», a-t-il dit.

«Permettez-moi d’être clair: le nationalisme vaccinal prolongera la pandémie, ne la raccourcira pas», a-t-il ajouté.

Pays moins riches négligés

Des scientifiques du monde entier travaillent à mettre au point un vaccin contre Covid-19, qui a tué plus de 1,1 million de personnes. Des dizaines de vaccins sont actuellement testés dans des essais cliniques, dont dix sont au stade le plus avancé de phase 3, impliquant des dizaines de milliers de volontaires.

L’Union européenne, les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Japon et un grand nombre d’autres pays ont déjà passé d’importantes commandes aux entreprises qui créent les vaccins les plus prometteurs. Mais les inquiétudes grandissent quant au fait que les pays les moins riches pourraient être négligés.

L’OMS a lancé un programme international, baptisé Covax, pour aider à assurer un accès équitable aux futurs vaccins, mais elle a eu du mal à réunir les fonds nécessaires.

(AFPE)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
51 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Rienafaire

27.10.2020 à 15:04

Vaccin covid,pouvez oublier.

brick in the wall

26.10.2020 à 12:02

Posez-vous la question: prendrez-vous le risque de suivre les recommandations (injonctions?) du CF - dont la plupart des membres n'ont par ailleurs jamais gouté aux joies de la maternité/paternité, fait qui ne contribue pas à leur capacité à se projeter dans l'avenir contrairement à tout parent -de vous/vos enfants faire inoculer un vaccin expéditif à la technologie "révolutionnaire" sans le recul nécessaire pour un virus à la létalité quasi-nulle dont les victimes ont l'âge médian de notre espérance de vie et souffrant de pathologies sous-jacentes?

Marty

26.10.2020 à 11:29

Traduction , l'oms veut que les pays riches paie pour les vaccins des pays pauvres pour s'assurer que big pharma (qui contribue $ a l'OMS) ai un retour sur investissement. Et c'est sans compter les politiciens corrompu comme Trudeau au Canada qui achète 10 fois plus de vaccins que sa population et qui achète des ventilateurs mecaniques pour $100 millions plus cher que le cout réel via une compagnie intermédiaire créer 7 jours avant l'octroi du contrat d'un de ses anciens ami et député libéraux. Soyons serieux , ces vaccins ne sont utile que pour les gens a risque qui représente peut-être 5% de la population. Mais les médias qui appartient au 1% des riches font leur travail de propagande et les politiciens qui détruisent l'économie locale (a part les multinationales) et passent leurs lois liberticides bravo ! Les milliardaires n'ont jamais accumulé autant d'argent que cette année merci au support financier des politiciens corrompus pour sauver l'économie qu'ils ont eux meme detruit