09.10.2013 à 13:02

DistinctionsLe Nobel de chimie à trois spécialistes des modélisations

Le prix Nobel de chimie 2013 a été décerné mercredi à l'Austro-américain Martin Karplus, l'Américano-britannique Michael Levitt et l'Israélo-américain Arieh Warshel.

1 / 13
Le prix Nobel 2013 d'économie a été décerné à trois Américains, dont Robert J Shiller, professeur d'économie à  Yale. (Lundi 14 octobre 2013)

Le prix Nobel 2013 d'économie a été décerné à trois Américains, dont Robert J Shiller, professeur d'économie à Yale. (Lundi 14 octobre 2013)

Keystone
Le prix Nobel 2013 d'économie a été décerné à trois Américains, de gauche  droite:  Eugene F Fama, Lars Peter Hansen et Robert J Shiller. (Lundi 14 octobre 2013)

Le prix Nobel 2013 d'économie a été décerné à trois Américains, de gauche droite: Eugene F Fama, Lars Peter Hansen et Robert J Shiller. (Lundi 14 octobre 2013)

Keystone
L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui joue un rôle-clé dans le démantèlement des armes chimiques syriennes, a obtenu le Nobel de la paix. (Vendredi 11 octobre 2013)

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui joue un rôle-clé dans le démantèlement des armes chimiques syriennes, a obtenu le Nobel de la paix. (Vendredi 11 octobre 2013)

SYRIAN TELEVISION, AFP

Les trois lauréats du Nobel de chimie 2013 sont récompensés pour leurs travaux réalisés dans les années 1970 sur la modélisation des processus chimiques, a annoncé le comité Nobel.

Les trois chercheurs sont des spécialistes du «développement de modèles multi-échelle pour les systèmes chimiques complexes», selon le communiqué. Martin Karplus, 83 ans, MichaelLevitt, 66 ans, et Arieh Warshel, 72 ans, ont réussi à faire cohabiter dans l'étude des processus chimiques la physique classique newtonienne avec la physique quantique, qui répond à des règles fondamentalement différentes.

«Les chimistes créaient autrefois des modèles de molécules en recourant à des boules de plastiques et des bâtons. Aujourd'hui, la modélisation se fait sur ordinateur», explique l'Académie royale des sciences.

«Les modèles informatiques qui reproduisent la vie réelle sont devenus cruciaux pour la plupart des avancées dans la chimie aujourd'hui», ajoute-t-elle, expliquant qu'«aujourd'hui l'ordinateur est un outil tout aussi important pour les chimistes que l'éprouvette».

«Les simulations sont si réalistes qu'elles prédisent le résultat des expériences traditionnelles». Et «dans les années 1970, Martin Karplus, Levitt et Arieh Warshel ont posé les bases des programmes puissants qui sont utilisés pour comprendre et prédire les processus», souligne l'Académie.

Les trois lauréats recevront leur prix le 10 décembre à Stockholm. Ils se partageront 8 millions de couronnes (1,1 million de francs). Martin Karplus tient une chaire à l'université de Strasbourg (F).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!