Football - Le nom de Kylian Mbappé sifflé par des supporters du PSG

Publié

FootballLe nom de Kylian Mbappé sifflé par des supporters du PSG

Certains fans du club parisien ont hué l’attaquant français, peu avant le coup d’envoi du match de Ligue 1 contre Strasbourg.

Le nom de Kylian Mbappé a été sifflé au Parc des Princes au moment de l’annonce des compositions d’équipe, avant Paris SG-Strasbourg, samedi, en plein feuilleton autour de son avenir dans la capitale.

L’attaquant vedette a été hué une première fois, plus tôt dans la soirée, quand la journaliste de PSGTV a énuméré les joueurs qui allaient débuter contre les Alsaciens. A dix minutes du coup d’envoi (21h00), bis repetita quand le speaker Michel Montana a prononcé Mbappé.

Un avenir incertain

Mbappé fait durer le suspense autour de son avenir, ce qui ne passe pas pour certains.

Mbappé fait durer le suspense autour de son avenir, ce qui ne passe pas pour certains.

REUTERS

L’hostilité du Parc des princes, plein, contraste avec l’accueil triomphal réservé aux recrues estivales, dont Sergio Ramos et Lionel Messi, qui ont été présentées une heure avant le match. Mbappé fait durer le suspense autour de son avenir, alors que son contrat expire en juin 2022.

S’il ne prolongeait pas, l’international français pourrait partir avant la clôture du mercato, le 31 août, ou dans un an, dans lequel cas le PSG ne toucherait aucune contrepartie financière.

Après le mercato cinq étoiles réussi par Paris, Mbappé n’a «pas d’excuse» pour ne pas rester, a lancé mercredi son président Nasser Al-Khelaïfi. Le Real Madrid, son courtisan le plus déterminé, s’apprêterait à formuler une offre pour signer le joueur cet été, selon la presse.

Les nouvelles recrues honorées

Une ovation d’un Parc des Princes plein, des feux d’artifices et une grosse ambiance: les recrues estivales du Paris SG, Lionel Messi en tête, ont été présentées aux supporters samedi, en marge de la réception de Strasbourg en Championnat de France. Successivement, Achraf Hakimi, Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos et enfin Lionel Messi ont été accueillis en triomphe par le public parisien. Ils ont chacun dit un mot aux fans, depuis une petite estrade posée au milieu du terrain.

«Bienvenido Ramos», «Welkom Wijnaldum», «Benvenuto Donnarumma», «Bienvenido Messi»... Des banderoles du Collectif ultras Paris (CUP) ont été déployées dans les tribunes, remplies pour la première fois depuis près de 17 mois.

«Paris est magique», a lancé Ramos, pour le plus grand plaisir des supporters, avant que Messi ne fasse son entrée, tel un roi, dans une enceinte surchauffée par les chants, devant une horde de photographes.

(AFP)

Ton opinion