Publié

Monde du travailLe nombre de chômeurs a augmenté en octobre

Le taux de chômage en Suisse s'est dégradé en octobre pour le 4e mois consécutif pour s'établir à 3,1%. La situation est stable en Suisse romande, sauf pour Valais et Vaud.

Le nombre de chômeurs a progressé de 2371 pour s'inscrire à 133'443 personnes en octobre. L'ampleur de la hausse fait passer le taux de chômage de 3% en septembre à 3,1% de la population active le mois dernier.

A 133'443, l'effectif des chômeurs apparaît supérieur de 6,3% ou 7907 personnes par rapport à celui enregistré au terme du mois correspondant de l'an dernier, a indiqué vendredi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Le nombre des places vacantes annoncées auprès des Offices régionaux de placement (ORP) a lui reculé de 1253 à 12'982.

Baisse du chômage des jeunes

Le chômage des jeunes, soit pour la classe d'âge des 15 à 24 ans, a en revanche une nouvelle fois diminué en octobre, se contractant de 926 personnes à 19'211. Le taux de chômage de la catégorie ressort en baisse de 0,2 point au regard de septembre à 3,4%. Sur un an, il y avait 236 jeunes chômeurs en moins (-1,2%).

Le nombre total de demandeurs d'emploi a pour sa part atteint 188'536 personnes, en progression de 4795 en un mois et de 10'004 ( 5,6%) par rapport à octobre 2012. La catégorie rassemble, outre les chômeurs au sens strict, les individus bénéficiant d'une formation ou se trouvant en situation de gains intermédiaires.

Sur la base d'une statistique pour le mois d'août seulement, le recours aux réductions de l'horaire de travail, ou chômage partiel, apparaît en hausse en ce qui concerne le nombre des personnes touchées ( 24,3% par rapport à juillet à 3407). Par contre, l'effectif des entreprises ressort en baisse de 2,8%, soit de dix unités à 353.

Valais et Vaud mis à mal

Le chômage en octobre a évolué dans une relative stabilité dans les cantons romands. Seuls le Valais et Vaud ont connu des changements plus marqués, avec pour le premier une hausse du nombre de chômeurs de 390 à un total de 5861, pour un taux de chômage de 3,6% ( 0,2 point).

Pour le canton de Vaud, il s'agit en revanche d'une baisse de 227 chômeurs à 18'265, selon les chiffres publiés vendredi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). La contraction n'est toutefois pas suffisamment importante pour faire bouger un taux de chômage qui demeure à 4,9% de la population active.

Stabilité ailleurs

Ailleurs, la situation est restée stable. A Genève, l'effectif des chômeurs a reculé de 16 pour s'inscrire à 12'883 personnes. Le canton du bout du lac conserve le taux de chômage le plus élevé de Suisse, avec 5,5%.

Le canton de Neuchâtel a pour sa part dénombré 14 chômeurs de plus le mois dernier par rapport à septembre à 4616 personnes. Son taux de chômage ne bouge pas non plus en demeurant fixé à 5,2% de la population active.

A Fribourg, l'effectif de chômeurs a diminué de 4 personnes à 4072, pour un taux de chômage inchangé de 2,7%, soit le plus bas de Suisse romande. Dans le Jura, le SECO a compté 9 chômeurs de moins en un mois à 1356 personnes, pour un coefficient stable aussi à 3,8% de la population active.

Mauvais mois pour le Tessin

Autre canton latin, le Tessin présente la plus forte détérioration d'octobre, avec 449 chômeurs en plus à 7229, pour un taux de chômage de 4,5% ( 0,3 point). De son côté, le canton de Berne a également subi une dégradation, avec 453 chômeurs de plus à 12'729, pour un coefficient toutefois inchangé de 2,3%.

Les taux de chômage les plus bas reviennent aux deux demi-cantons d'Obwald et de Nidwald, avec chacun 0,9%. Zurich, enfin, affiche un coefficient stable de 3,1%, ce qui fait que le canton le plus peuplé de Suisse se situe pile dans la moyenne nationale avec ses 24'855 chômeurs à fin octobre.

(ats)

Votre opinion