Suisse - Le nombre de personnes détenues est au plus bas depuis 2011
Publié

SuisseLe nombre de personnes détenues est au plus bas depuis 2011

Il y avait au 31 janvier, 6316 personnes en prison. Un chiffre en baisse de 8,4% par rapport à l’année dernière. Jamais le chiffre n’avait été aussi bas depuis dix ans.

par
cht/comm
La prison de Bois-Mermet à Lausanne est l’un des 92 établissements de privation de liberté́ que compte la Suisse.

La prison de Bois-Mermet à Lausanne est l’un des 92 établissements de privation de liberté́ que compte la Suisse.

AFP

Jamais depuis 2011, il n’y avait eu si peu de personnes détenues en Suisse, annonce l’Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué, mardi. Au 31 janvier dernier, 6316 personnes étaient en prison, soit une diminution de 8,4% par rapport au même jour de référence en 2020.

Une baisse qui pourrait être «mise en relation avec la période de mesures de restriction vécues en lien avec le coronavirus depuis 2020», tente d’expliquer l’OFS, qui précise qu’il faudra néanmoins attendre quelques années pour en avoir la confirmation «du point de vue de l’évolution à long terme».

Près des deux tiers des détenus (65%) exécutaient une peine, tandis qu’un autre tiers (31%) se trouvait en détention provisoire pour des motifs de sûreté et 235 personnes (4%) étaient incarcérées pour d’autres raisons. Alors qu’il y avait 7397 places disponibles en 2020 dans les 92 prisons helvétiques, 85,4% étaient occupées. Notre pays compte 73 détenus pour 100’000 habitants, selon l’OFS.

L’OFS souligne que le nombre de personnes en détention provisoire a légèrement augmenté de 4,4%. La majorité étaient des hommes (92,7%). Plus de trois quarts étaient âgés de plus de 24 ans (76,4%). En revanche, il y a une nette baisse des effectifs dans les autres types de détention. Cette baisse se situe entre 10% en exécution (anticipée) de peine et 57% en mesures de contrainte selon la loi fédérale sur les étrangers et l’intégration (LEI).

Baisse des incarcérations et des journées de détention

Par ailleurs, le nombre de journées de détention passées dans les établissements pénitentiaires en 2020 a diminué de 8% par rapport à 2019. La diminution la plus importante concerne les personnes détenues en mesures de contrainte selon la LEI avec une baisse de 36,4%.

En calculant la moyenne du nombre de personnes détenues par jour, soit en divisant le nombre total des journées de détention par le nombre de jours que compte une année, 6277 personnes étaient détenues chaque jour en moyenne en Suisse en 2020 (2019: 6845 personnes). écrit encore l’OFS.

Le nombre total des incarcérations a quant à lui diminué de 13,4%, passant de 47’588 en 2019 à 41’224 en 2020.

Votre opinion

5 commentaires