Coronavirus - Le nombre d’élèves alémaniques infectés par le Covid-19 à la hausse
Publié

CoronavirusLe nombre d’élèves alémaniques infectés par le Covid-19 à la hausse

Face à l’augmentation nette d’infections parmi les élèves d’outre-Sarine après la rentrée, le président de l’Association des médecins cantonaux suisses recommande les tests en série et la vaccination dès 12 ans.

Archives/Photo d’illustration.

Archives/Photo d’illustration.

AFP

Outre-Sarine, le nombre d’élèves infectés par le coronavirus a fortement augmenté après les vacances estivales, selon une enquête de la SonntagsZeitung du jour, menée auprès de 13 cantons alémaniques. La cause majeure de ce constat: les retours de vacances, selon Rudolf Hauri, médecin cantonal de Zoug et président de l'Association des médecins cantonaux de Suisse (AMCS).

Dans le détail, Berne affiche six fois plus de cas positifs depuis la rentrée qu’avant les vacances d'été. À Bâle-Campagne et Soleure l’augmentation constatée est « marquée » aussi, alors qu’au département de l’instruction publique schwytzois on fait état de dix fois plus de cas et de plus de 450 élèves mis en quarantaine depuis la rentrée. Zurich affiche un nouveau record depuis le début de la pandémie: grâce au traçage des contacts, on y a découvert 90 «événements» ayant mené à l’infection de plusieurs personnes infectées. Et durant la seule première semaine d'école, 855 enfants et jeunes âgés de 4 à 15 ans ont été placés en quarantaine.

Tests en série et vaccin dès 12 ans recommandé

Le nombre de cas dans les classes alémaniques est par ailleurs supposé plus élevé encore. Car toutes les écoles n'effectuent pas de tests, note le journal dominical. Selon Rudolf Hauri, les tests en série constituent pourtant une mesure importante contre la propagation du virus. Cela afin de détecter rapidement les cas et d'éviter des épidémies plus importantes. Il préconise aussi de continuer à observer les consignes de base: garder ses distances, se laver les mains, aérer régulièrement, rester à la maison et se faire dépister si l'on présente des symptômes. Et il recommande la vaccination pour les enfants et adolescents de plus de 12 ans.

Médecins sceptiques au vaccin condamnés

Le canton de Berne a pris des sanctions contre deux médecins sceptiques en matière de vaccination. La SonntagsZeitung fait ainsi état de deux médecins bernois sanctionnés par la direction cantonale de la santé: ils s'étaient publiquement prononcés contre la vaccination et avaient déconseillé à des patients de se faire vacciner.

Les détails des cas et les sanctions prononcées n’ont pas été révélés par les autorités. Celles-ci notent que les opposants au vaccin du corps médical constituent un danger pour la campagne de vaccination. Le canton enquête d’ailleurs sur d’autres cas, dont l’un concernerait un chirurgien et médecin du sport qui avait lancé un appel public pour que les gens s’opposent tant aux tests de dépistage qu’au port du masque de protection ainsi qu’à la vaccination, rapporte pour sa part le SonntagsBlick.

(ewe)

Votre opinion

122 commentaires