Publié

Canton de NeuchâtelLe nouveau parti de Frédéric Hainard est légal

Le nom de «Nouveau Parti libéral» (NPL) créé par l'ex-conseiller d'Etat neuchâtelois n'entraîne pas de confusion avec le Parti libéral-radical, a estimé le Conseil d'Etat. Le PLR contestait cette appellation.

Le PLR contestait la nouvelle appellation du parti de Frédéric Hainard.

Le PLR contestait la nouvelle appellation du parti de Frédéric Hainard.

Keystone

Le Conseil d'Etat, à majorité PLR, estime qu'un parti politique ne peut pas avoir acquis un caractère original et spécifique à l'utilisation de l'expression «libéral» dans sa dénomination avec interdiction pour un autre groupement politique d'en faire usage. Il incombe à l'électeur de s'informer en cas de doute.

Mécontent du nom choisi par l'ancien conseiller d'Etat dissident, le PLR avait adressé au gouvernement une contestation relative à l'utilisation de la dénomination «Nouveau Parti libéral». Le PLR dénonçait un risque élevé de confusion possible pour l'électeur.

(ats)

Votre opinion