Publié

Ministère public de la ConfédérationLe nouveau procureur veut rétablir la réputation

L'objectif du nouveau procureur est clair: Michael Lauber veut reconstruire la réputation du MPC.

Le nouveau procureur de la Confédération Michael Lauber veut refaire une réputation au MPC. Pas de réorganisation complète en vue mais une optimisation des structures d'ici la fin de l'année. Le magistrat tient aussi à renforcer la collaboration avec les cantons.

Pas de réorganisation complète en vue mais une optimisation des structures d'ici la fin de l'année. Le magistrat tient aussi à renforcer la collaboration avec les cantons.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) est une autorité de poursuite pénale respectueuse du droit et qui doit être perçue comme telle, a souligné le procureur après 100 jours en poste. Le magistrat a été élu en septembre par le Parlement, qui avait refusé auparavant de reconduire Erwin Beyeler, en proie à de nombreuses critiques.

Michael Lauber veut mieux utiliser les connaissances et l'expérience de ses collaborateurs. Ses deux suppléants se verront attribuer des fonctions claires. Maria-Antonella Bino se consacrera entièrement à son poste de suppléante. Le chef d'Etat-major Paul- Xavier Cornu devra assurer la coordination des mesures décidées par le procureur et ses suppléants.

Postes de coordinateurs

Plusieurs postes de coordinateurs seront créés. L'un d'eux devra s'occuper de la répression de la criminalité organisée italienne et garantira l'uniformité de la procédure pénale. Une autre s'occupera de la criminalité économique, domaine qui verra la création d'une seconde division consacrée notamment aux délits boursiers.

Enfin un centre de compétence se chargera des crimes de guerre et contre l'humanité. L'informatique va connaître quant à elle une mise en valeur fondamentale au sein du MPC.

Michael Lauber entend en outre tenir sa promesse de davantage impliquer les cantons dans ses travaux et de les décharger si possible. Des équipes mixtes collaboreront de manière accrue.

(ats)

Votre opinion