Tokyo - Le nouveau variant fait flancher la bourse
Publié

TokyoLe nouveau variant fait flancher la bourse

L’indice vedette Nikkei reculait de plus de 3% après les mauvaises nouvelles virales en provenance d’Afrique du Sud.

AFP

L’indice vedette Nikkei de la Bourse de Tokyo creusait ses pertes vendredi en milieu de journée, lâchant 3% sur fond des craintes liées à la détection d’un nouveau variant du Covid-19 en Afrique du Sud potentiellement très transmissible.

Déjà malmené depuis le début de la séance du fait de ces inquiétudes, le Nikkei cédait 3,02% à 28.607,98 points peu avant 04H00 GMT, tandis que l’indice élargi Topix abandonnait 2,41% à 1.976,92 points.

Le variant B.1.1.529 présente un nombre «extrêmement élevé» de mutations et a «un potentiel de propagation très rapide», a déclaré jeudi le virologue Tulio de Oliveira, dont l’équipe en Afrique du Sud avait déjà découvert l’année dernière le variant Beta, très contagieux.

À ce stade, les scientifiques ne sont pas certains de l’efficacité des vaccins existants contre la nouvelle forme du virus, qui a déjà été détectée à l’étranger, y compris à Hong Kong chez une personne de retour d’Afrique du Sud.

Le Royaume-Uni a d’ores et déjà interdit l’entrée sur son territoire aux voyageurs en provenance d’Afrique du Sud et de cinq autres pays d’Afrique australe. «Il y a des craintes que si les vaccins existants ne fonctionnent pas (face à ce variant, ndlr), les gens doivent se confiner à nouveau», a commenté Nobuhiko Kuramochi de Mizuho Securities, cité par l’agence Bloomberg.

Le yen, valeur refuge

«Les inquiétudes sur le nouveau variant découvert en Afrique du Sud pèsent sur le marché» tokyoïte, a aussi commenté Ryuta Otsuka, stratégiste de Toyo Securities interrogé par l’AFP. Le yen, une valeur refuge pour les investisseurs, remontait nettement face au dollar du fait de ces craintes, un mouvement de change négatif pour les valeurs exportatrices japonaises.

Après 04 h 15 GMT un dollar s’échangeait pour 114,61 yens contre 115,36 yens jeudi. La monnaie européenne baissait aussi face au yen, à raison d’un euro pour 128,59 yens contre 129,31 yens la veille. L’euro montait à 1,1223 dollar, contre 1,1209 dollar jeudi.

Les cours du pétrole chutaient, le variant risquant de freiner la reprise économique mondiale et donc la demande d’or noir: après 04 h 10 GMT le baril américain de WTI lâchait 2,55% à 76.39 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord perdait 2,02% à 80.59 dollars.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires