Publié

Béziers (F)Le «nouvel ami» de la police passe mal

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a vivement critiqué mercredi la campagne d'affichage de la mairie mettant en avant le nouveau pistolet de la police de cette municipalité soutenue par le FN.

par
AFP/
1 / 2
La nouvelle affiche qui fait tant de bruits.

La nouvelle affiche qui fait tant de bruits.

AFP
Robert Ménard, maire de Béziers, devant sa création.

Robert Ménard, maire de Béziers, devant sa création.

AFP

«Désormais la police municipale a un nouvel ami», peut-on lire depuis mercredi sur une affiche placardée dans les rues de Béziers montrant un pistolet en gros plan avec un écusson tricolore sur la crosse.

La campagne a été lancée par la municipalité, a-t-on indiqué à la mairie de Béziers, dirigée par Robert Ménard, élu avec le soutien du Front national. Celui-ci, sollicité par l'AFP, n'a pas répondu.

«Armée 24h/24 et 7j/7, police municipale de Béziers», est également écrit, en plus petit, sur l'affiche concernée, présente un peu partout dans la ville. De source policière, le pistolet affiché est un Beretta 92fs.

«Outrance»

Dans un communiqué publié mercredi soir, le ministre de l'Intérieur a dénoncé «la tonalité délibérément provocatrice de la campagne».

«Dans la République, les symboles que l'on choisit ont un sens. L'arme est, pour les forces de l'ordre, un moyen dont l'usage est, comme chacun le sait, strictement réglementé. Leur mission est d'assurer la sécurité de tous les Français».

«L'outrance de cette campagne ne peut qu'aboutir à de graves contresens. Réduire l'action des forces de l'ordre à leur arme, c'est en premier lieu méconnaître la conception qu'elles se font de leurs missions», a ajouté M. Cazeneuve.

«Les meilleurs amis des policiers municipaux et nationaux ne sont pas leurs armes, garantie de leur protection, mais les citoyens respectueux des valeurs républicaines», a-t-il poursuivi, évoquant le «message de gratitude et de respect que les Français ont adressé aux policiers lorsqu'ils sont sortis dans la rue le 11 janvier».

«On nous propose le Far West»

Le député UMP de l'Hérault Elie Aboud, candidat malheureux aux dernières municipales de Béziers, s'est lui aussi emporté contre la «violence» de cette affiche. «Au lieu de présenter un projet d'armement de la police, sérieux, fondé sur la sécurité, on nous propose le Far West», a-t-il lancé dans un communiqué.

Depuis le 1er février, la police municipale biterroise est équipée d'armes létales, en l'occurrence des 7.65 automatique, selon le Midi-Libre, qui précise que neuf policiers - déjà formés et en provenance d'autres polices municipales déjà armées - patrouillent d'ores-et-déjà avec cette arme, essentiellement la nuit.

Robert Ménard, depuis son élection en mars 2014, a créé de nombreuses polémiques, de la crèche de Noël à la mairie au changement d'un nom de rue pour l'attribuer à l'un des militaires du putsch des généraux à Alger, en passant par l'arrêté anti-crachat ou au couvre-feu pour les mineurs.

Ton opinion