10.10.2020 à 11:29

Formule 1Le Nürburgring sous l’eau

Mais qui a eu l’idée de disputer un Grand Prix dans l’Eifel en octobre? En cette saison, la météo est épouvantable dans les montagnes entourant le Nürburgring. Vendredi, les voitures n’ont pas pu sortir de leurs garages.

von
Luc Domenjoz

Les petits dessins de Charles Leclerc

Un brouillard bas et persistant, accompagné d’un crachin typique et d’une température de 8 degrés: c’est le genre de cocktail que détestent les monoplaces de Formule 1.

Si leurs pneus ne montent pas à 80 degrés au minimum, les F1 n’ont aucune adhérence. Dimanche, en course, on annonce 5 degrés sur le circuit du Nürburgring. Si la voiture de sécurité neutralise une seule fois la course, cela risque d’être l’hécatombe parmi les pilotes. Les monoplaces de F1, et surtout leurs pneus, ne sont pas conçues pour rouler lentement par temps frais.

Mais surtout, l’hélicoptère de sécurité, prévu pour emmener un éventuel pilote blessé à l’hôpital le plus proche, celui de Koblenz, ne pouvait pas décoller, vendredi, en raison du brouillard. L’appendice H du code sportif de la F1 prévoit que si un hôpital équipé ne se situe pas à moins de 20 minutes en ambulance, alors l’hélicoptère doit pouvoir décoller.

Le brouillard étant demeuré persistant, vendredi, aucune monoplace n’a pu prendre la piste de la journée - ce n’était jamais arrivé dans l’histoire de la F1. Pour éviter que le problème ne se reproduise pendant les qualifications ou la course, les organisateurs ont sorti les grands moyens, déplaçant des équipements neurologiques dans un petit hôpital plus proche du circuit.

Vendredi, les pilotes se sont divertis comme ils le pouvaient. Sebastian Vettel discutait avec Mick Schumacher, le fils de Michael.

Charles Leclerc, de son côté, se contentait de faire de petits dessins et de maquiller une photo. Fier de son œuvre, il l’a publiée sur son compte Twitter.

Sebastian Vettel capitaliste

Sebastian Vettel va rejoindre les rangs d’Aston Martin la saison prochaine - écurie qui s’appelle Racing Point cette saison. Dans le paddock du Nürburgring, l’Allemand a admis qu’il avait aussi, désormais, des actions du constructeur anglais - sans préciser s’il a acheté ces actions, ou s’il les a reçu en guise de paiement de son futur salaire. Mercedes possède 5% d’Aston Martin, Toto Wolff, le patron de l’écurie à l’étoile, en possède 1% à titre personnel. On ne sait pas combien de parts Sebastian Vettel a acquis.

Red Bull toujours sans moteur

Après la décision-surprise du retrait de Honda de la Formule 1, à la fin de la saison 2021, les écuries Red Bull et Alpha Tauri se retrouvent sans moteur dès 2022.

Au sein de ces deux écuries, ont faint de ne pas avoir de craintes pour l’avenir, mais pour l’instant on n’a encore aucune solution. Mercedes a déjà expliqué ne pas pouvoir fournir deux écuries de plus, tandis que Ferrari y réfléchit.

Mais c’est du côté de Renault que Red Bull devrait trouver la solution: le règlement autorise la Fédération Internationale de l’Automobile (la FIA) a contraindre le motoriste fournissant le moins d’écurie à équiper celles qui se retrouveraient sans moteur. «Nous connaissons parfaitement ce règlement, et nous sommes prêts à le respecter si on nous le demande», explique Cyril Abiteboul, le patron de l’écurie Renault. Sauf que Red Bull et Renault avaient divorcé avec haine et fracas il y a moins de deux ans. Se remettre en ménage promet du grand sport!

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Alain Terieur

10.10.2020 à 14:46

1 jour après..... Ca c'est de l'actualité suivie... Si jamais, entre temps, Stroll est malade et sera remplacée par Hulkenberg pour le reste du week end... Si jamais vous souhaitez être un poil plus à jour sur le sujet