04.09.2020 à 18:37

Arc jurassienLe pain acheté en drive-in: une formule qui marche

Le boulanger qui vend sa marchandise à des clients motorisés n’a pas besoin de porter de masque au guichet. Ses clients non plus.

von
Vincent Donzé
1 / 8
Présent à Moutier depuis sept ans, Yves Schneider a bien résisté à la pandémie: un drive-in évite tout contact.

Présent à Moutier depuis sept ans, Yves Schneider a bien résisté à la pandémie: un drive-in évite tout contact.

Lematin.ch/Sébastien Anex
Ce concept plaît à la clientèle, qui passe prendre son pain au guichet. Ici, Gérard de Bévilard (BE), en provenance de Bure (JU).

Ce concept plaît à la clientèle, qui passe prendre son pain au guichet. Ici, Gérard de Bévilard (BE), en provenance de Bure (JU).

Lematin.ch/Sébastien Anex
Au volant de son puissant pick-up, Arthur passe à la pause de midi prend pour un pain et des boules de Berlin.

Au volant de son puissant pick-up, Arthur passe à la pause de midi prend pour un pain et des boules de Berlin.

Lematin.ch/Sébastien Anex

Ouvrir une seconde enseigne en plein Covid, à Porrentruy (JU), il fallait oser. Mais en misant sur le drive-in, le boulanger Yves Schneider exploite un bon filon. Établi depuis sept ans à l’angle de la rue de l’Écluse, à Moutier (BE), le patron de «À la bonne Miche» traverse la pandémie sans dommage, bien au contraire: «Nos clients se sentent en sécurité dans l’habitacle de leur voiture», glisse ce boulanger.

L’achat en drive-in, sans sortir de sa voiture, c’est une formule qui ne nécessite pas le port du masque. Pour accélérer le mouvement, Yves Schneider ne propose que quatre produits: des kilos de pain au levain, des baguettes artisanales, des boules de Berlin et des saucisses en croûte. Sa caractéristique: une fournée par heure, dès 11 heures.

Pour la qualité de son pain, sa clientèle fait aussi le détour en scooter, à vélo ou à pied. Yves Schneider fait l’unanimité, mais il laisse la part belle aux deux autres boulangeries de Moutier, ouvertes tôt le matin. Lui ne se lève pas à 3 heures pour ouvrir à 7, mais quand il bosse, il est à la fois au four et au guichet.

Certains clients sortent de l’autoroute pour acheter notre pain

Yves Schneider

Installé entre une carrosserie et une station-service, «À la bonne miche» a fait un petit, une succursale ouverte le 8 juin à Porrentruy, avec la même farine produite à Balsthal (BL). «Certains clients sortent de l’autoroute pour acheter notre pain», assure Yves Schneider. Le rush se situe entre 16 h et 18 h: à la sortie du travail, un bouchon se forme parfois devant ses drive-in.

La succursale de Porrentruy (JU) est ouverte depuis le 8 juin, pour un démarrage en pleine pandémie.

La succursale de Porrentruy (JU) est ouverte depuis le 8 juin, pour un démarrage en pleine pandémie.

DR

Et l’écologie, dans tout ça? «Mieux vaut s’arrêter devant un drive-in plutôt que de faire quatre fois le tour d’un quartier à la recherche d’une place de parc. Chez nous, la circulation est fluide», répond l’artisan de Moutier.

Sa formule est-elle transposable, par exemple avec une boucherie? «Non: avec de la viande, chaque client prendrait un quart d’heure pour faire son choix», estime Yves Schneider. Sa conclusion: «On peut copier le concept, mais pas le produit», assène le boulanger, vexé quand en 2017, un «drive» boulanger ouvert à Givisiez (FR) a été présenté comme le premier de Suisse romande.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
25 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Damacine

05.09.2020 à 14:08

La BLEUE, ils la livrent aussi ?

123moi

05.09.2020 à 08:59

Excellents pains et services. Bravo d avoir créé le 1er drive pour le pain! :-)

Débilité sans pareil

05.09.2020 à 08:16

A l'américaine, fruit de l'obésité !