Mort du chef des talibans: Le Pakistan dénonce la frappe américaine
Publié

Mort du chef des talibansLe Pakistan dénonce la frappe américaine

Islamabad estime que l'opération des Etats-Unis qui aurait tué le mollah Mansour, est une «violation» de sa souveraineté.

La surveillance a été renforcée en Afghanistan après la frappe de drone américaine.

La surveillance a été renforcée en Afghanistan après la frappe de drone américaine.

Muhammad Sadiq, Keystone

Le Pakistan a dénoncé dimanche la frappe de drone américaine qui pourrait avoir tué le chef des talibans afghans, la qualifiant de «violation» de sa souveraineté, et affirmant que seules des négociations pourraient amener une paix durable en Afghanistan.

Selon le communiqué publié tard dimanche par le ministère pakistanais des Affaires étrangères, l'une des victimes de la frappe est un chauffeur nommé Muhammad Azam, tandis que l'identité de l'autre victime est «en cours de vérification».

«Violation de la souveraineté»

L'opération visant le mollah Akhtar Mansour, menée près de la frontière afghane, est «une violation de la souveraineté (du Pakistan), une question qui a déjà été évoquée avec les Etats-Unis par le passé», a souligné le ministère.

«Le Premier ministre et le chef d'Etat major ont été informés (par les Etats-Unis, NDLR) après que la frappe de drone ait eu lieu», précise le communiqué.

Le ministère souligne que lors d'une réunion internationale organisée mercredi pour relancer le processus de paix afghan, des représentants de l'Afghanistan, du Pakistan, mais aussi des Etats-Unis et de la Chine, étaient tombés d'accord pour dire qu'«un accord négocié était la seule option viable pour une paix durable en Afghanistan».

(AFP)

Votre opinion