Publié

BasketballLe panier de FR Olympic n'était pas valable

La réussite fribourgeoise sur le gong contre Lugano aurait dû être refusée. Les images le prouvent.

par
Jacques Wullschleger
Tarrick Johnson tire, mais la lumière rouge (autour du panneau) s’est allumée avant que le ballon n’ait entièrement quitté les mains de l’Américain. Le panier n’aurait pas dû être validé.

Tarrick Johnson tire, mais la lumière rouge (autour du panneau) s’est allumée avant que le ballon n’ait entièrement quitté les mains de l’Américain. Le panier n’aurait pas dû être validé.

Capture d'écran "La Télé"

Mardi, c’était aussi la Fête du travail pour les arbitres. 85-85, il reste un peu plus de deux secondes à jouer. Temps mort Fribourg, balle pour Olympic. Dave Esterkamp sert Tarick Johnson, bingo, 87-85. Délire à Saint-Léonard. Il y aura un 5e match aujourd’hui.

Sur le moment, personne n’a réagi. Mais une image, produite par La Télé, montre que la lumière rouge de fin de partie s’est allumée. Que le ballon n’a pas (entièrement) quitté les mains de l’Américain. Ce panier n’aurait pas dû être validé. L’arbitre Eric Bertrand a fait hier son mea culpa. Et cette fois, il ne peut être montré du doigt. «Dans ce genre de cas, il n’y a pas matière à protêt», remarque Gabriel Gisler, directeur de la Ligue nationale (LN). «J’ai eu au téléphone le président Cedraschi de Lugano. Il s’est montré courtois et fair-play, conscient qu’il n’y avait pas autre chose à faire que d’accepter. M.?Cedraschi m’a appelé parce qu’il avait eu vent, puis connaissance, d’images montrant ce panier litigieux.»

Quand peut-il y avoir protêt, alors? «Lorsqu’un arbitre a clairement enfreint le règlement, commet une erreur technique, répond Gabriel Gisler. Là, il ne s’agit pas d’une affaire d’appréciation. Un protêt doit être déposé à l’arrêt du jeu suivant l’action litigieuse mise en cause.» L’affaire «Johnson», qu’on peut apparenter à la main d’Henry dans la forme (Irlande?-?France de football) avait fait grand bruit. Elle est aujourd’hui entérinée, comme cette série folle qui va s’éteindre ce soir pour Lugano ou FR Olympic. Devant son public, la formation du Tessin partira favorite. Elle se rappellera surtout, outre ses deux revers d’affilée contre Olympic que ce panier a pesé d’un poids certain dans l’histoire.

Votre opinion