26.09.2015 à 17:57

Etats-UnisLe pape appelle les laïcs et les femmes à s'engager

Pour couvrir les besoins, l'Eglise aura de plus en plus besoin d'une participation active du laïcat, a averti François, samedi à Philadelphie.

1 / 46
Pour mieux apercevoir le souverain pontife, certains n'ont pas hésité à grimper dans les arbres. (27 septembre 2015)

Pour mieux apercevoir le souverain pontife, certains n'ont pas hésité à grimper dans les arbres. (27 septembre 2015)

Reuters
A l'aube, le pape François a rencontré trois femmes et deux hommes victimes d'abus sexuels perpétrés non seulement par des prêtres mais aussi par des éducateurs ou des membres de leur famille. (Philadelphie, le 27 septembre 2015)

A l'aube, le pape François a rencontré trois femmes et deux hommes victimes d'abus sexuels perpétrés non seulement par des prêtres mais aussi par des éducateurs ou des membres de leur famille. (Philadelphie, le 27 septembre 2015)

AFP
Aretha Franklin a chanté en l'honneur du pape François à Philadelphie à l'occasion de la 8e rencontre mondiale des familles (26 septembre 2015)

Aretha Franklin a chanté en l'honneur du pape François à Philadelphie à l'occasion de la 8e rencontre mondiale des familles (26 septembre 2015)

Reuters

A Philadelphie, dernière étape de sa visite de six jours aux Etats-Unis, le pape François a appelé samedi à un rôle accru des laïcs et des femmes dans l'Eglise catholique, confrontée dans beaucoup de pays à une crise des vocations.

«Nous savons que l'avenir de l'Eglise dans une société en évolution rapide appellera et même appelle déjà à un engagement beaucoup plus actif du laïcat», a souligné le souverain pontife dans son homélie à une messe dans la cathédrale des Saints Pierre et Paul de Philadelphie, devant beaucoup de représentants du clergé. «Notre défi, aujourd'hui, est (...) d'encourager un sens de la collaboration et de la responsabilité partagée» dans les paroisses, a-t-il précisé.

Il a salué en particulier «l'immense contribution de chaque femme, laïque et religieuse» à la vie des paroisses et des communautés catholiques. La majorité des personnes engagées dans l'Eglise catholique sont des femmes.

Religieuse locale canonisée

Le pape a cité l'exemple d'une religieuse de Philadelphie, Catherine Drexel, canonisée en 2000, qui faisait part de ses besoins au pape Léon XIII. Ce dernier lui a alors demandé: «Et vous ? Qu'allez-vous faire ?» a rapporté le pape, en invitant les catholiques à «s'engager» dans l'Eglise.

Le pape a salué à cet égard pendant son voyage le travail «magnifique» des religieuses américaines auprès des migrants, des pauvres, et dans les écoles. Dans la basilique, il a d'ailleurs choisi de faire passer sa procession au milieu des soeurs.

Pour autant, a souligné le pape, «cela ne signifie pas renoncer à l'autorité spirituelle dont nous avons été investis». Pour lui, les laïcs n'ont pas vocation à remplacer les prêtres. Le pape François a d'ailleurs déjà exprimé son opposition à la prêtrise des femmes.

Pas assez de vocations aux Etats-Unis

Au Etats-Unis, le nombre de nouveaux prêtres ne comble qu'un tiers des besoins de l'Eglise, selon le Center for Applied Research in the Apostolate de l'université Georgetown. Notamment parce que beaucoup de prêtres des années 1950 et 1960 sont décédés ou partis à la retraite, alors que le nombre d'aspirants à la prêtrise est stable, selon Cara.

Après sa messe, le pape devait rencontrer des religieux au séminaire St Charles Borromeo, puis parler liberté religieuse avec des migrants. En soirée il présidera une veillée de prières avant un concert clôturant la VIIIe rencontre mondiale des familles catholiques qui s'est tenue cette semaine à Philadelphie.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!