Actualisé 23.09.2015 à 18:13

Etats-UnisLe pape François en papamobile acclamé à Washington

Le pape François circulait mercredi dans les rues de Washington à bord de sa papamobile, acclamé par des milliers de personnes.

1 / 46
Pour mieux apercevoir le souverain pontife, certains n'ont pas hésité à grimper dans les arbres. (27 septembre 2015)

Pour mieux apercevoir le souverain pontife, certains n'ont pas hésité à grimper dans les arbres. (27 septembre 2015)

Reuters
A l'aube, le pape François a rencontré trois femmes et deux hommes victimes d'abus sexuels perpétrés non seulement par des prêtres mais aussi par des éducateurs ou des membres de leur famille. (Philadelphie, le 27 septembre 2015)

A l'aube, le pape François a rencontré trois femmes et deux hommes victimes d'abus sexuels perpétrés non seulement par des prêtres mais aussi par des éducateurs ou des membres de leur famille. (Philadelphie, le 27 septembre 2015)

AFP
Aretha Franklin a chanté en l'honneur du pape François à Philadelphie à l'occasion de la 8e rencontre mondiale des familles (26 septembre 2015)

Aretha Franklin a chanté en l'honneur du pape François à Philadelphie à l'occasion de la 8e rencontre mondiale des familles (26 septembre 2015)

Reuters

Le souverain pontife, qui a été reçu dans la matinée par le président Barack Obama à la Maison Blanche, se tenait debout, souriant et saluant la foule réjouie, depuis la plate-forme surmontée d'un toit transparent de la papamobile, une Jeep Wrangler blanche fabriquée aux Etats-Unis par le constructeur automobile italo-américain Fiat Chrysler.

Alors que sa voiture avançait à faible allure sur une large avenue de la capitale fédérale américaine, le pape s'est penché à deux reprises pour embrasser la tête de deux enfants -- une fillette et un garçonnet -- portés par des gardes de sécurité.

Des milliers de personnes, fidèles catholiques ou simples badauds, étaient massés derrière des barrières de sécurité au passage de la papamobile, exprimant leur ferveur et leur enthousiasme, agitant des fanions aux couleurs du Vatican et des Etats-Unis d'Amérique.

Auparavant, sur les pelouses de la Maison Blanche, sous un temps radieux, le président Obama et le pape François avaient affiché leur complicité mais aussi leur unité face aux défis posés à la communauté internationale par les crises migratoires ou le changement climatique. Autorité morale mais aussi allié politique de taille pour le 44e président des Etats-Unis, l'Argentin Jorge Bergoglio, qui effectue sa première visite aux Etats-Unis, a placé d'entrée son périple sous le signe de la défense des plus démunis et de ceux qui sont contraints à l'exil.

(AFP, ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!