Publié

ImmigrationLe pape François va visiter les clandestins de Lampedusa

Lundi prochain, le pape François va rendre visite aux survivants et réfugiés présents et encourager les habitants de l'île de Lampedusa. Cette dernière est la principale porte d'entrée dans l'Union européenne pour les immigrants.

Lampedusa, île de 20 km2 située à moins de 100 km des côtes nord-africaines, est la principale porte d'entrée dans l'Union européenne pour les immigrants

Lampedusa, île de 20 km2 située à moins de 100 km des côtes nord-africaines, est la principale porte d'entrée dans l'Union européenne pour les immigrants

AFP

Le pape entend «prier pour ceux qui ont perdu la vie en mer, rendre visite aux survivants et réfugiés présents et encourager les habitants de l'île», où des milliers d'immigrés clandestins accostent chaque année en provenance d'Afrique, précise le Saint-Siège.

Le pape argentin souhaite également «faire appel à la responsabilité de tous afin que soient pris en charge ces frères et soeurs dans un besoin extrême», ajoute le Vatican, qui prévoit une visite «dans la forme la plus discrète possible».

Il s'agira d'une visite sous le signe de la «pastoralité», «sobre et discrète», avec «une suite très réduite», a insisté un peu plus tard devant la presse le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. A part le maire de Lampedusa, Mme Giuseppina Nicolini, et l'évêque d'Agrigente (Sicile), Mgr Francesco Montenegro, dont dépend la petite île, aucune personnalité n'est conviée à cette visite.

Arrivé à l'aéroport de Lampedusa, le pape François se rendra en voiture à Cala Pisana, d'où il embarquera pour rejoindre le port de Lampedusa par la mer. Accompagné des pêcheurs qui le suivront sur leur barques, le pape lancera au large une couronne de fleurs, à la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie en mer.A l'arrivée au port, il saluera des groupes d'immigrants puis célèbrera une messe.

Lampedusa, île de 20 km2 située à moins de 100 km des côtes nord-africaines, est la principale porte d'entrée dans l'Union européenne pour les immigrants, souvent venus d'Afrique subsaharienne ou de la Corne de l'Afrique, partis de Libye, Tunisie ou d'Egypte, à bord d'embarcations de fortune.

8000 migrants en six mois

Au cours des six premiers mois de l'année 2013, près de 8000 migrants (7913) ont débarqué sur les côtes italiennes, soit le double de l'année précédente pour la même période. La plupart arrivent à Lampedusa (3.648 personnes, trois fois plus qu'en 2012).

A la mi-juin, sept immigrants se sont noyés au large de la Sicile alors qu'ils s'agrippaient désespérément à une cage tirée par un thonier, selon des témoins qui faisaient partie d'un groupe de 95 personnes secourues par les garde-côtes italiens. Selon les survivants, les sept personnes se sont noyées lorsque l'équipage du chalutier a sectionné le câble qui reliait la cage au bateau.

Selon le HCR, plusieurs centaines de personnes ont trouvé la mort au cours des dernières années en tentant de traverser la Méditerranée.Les bonnes conditions climatiques actuelles font craindre aux autorités une hausse des arrivées d'immigrés sur les côtes italiennes.

(AFP)

Ton opinion