54,6% de NON au paquet d’aides aux médias
Actualisé

Votations du 13 févrierPaquet d’aides aux médias: les Romands n’ont pas fait le poids

Les mesures d’aide aux médias payants ont été refusées par 54,56% des voix, malgré un soutien en Suisse romande.

par
Yannick Weber

Le train de mesures d’aides en faveurs des médias payants et privés a été refusé par 54,56% de la population suisse.

Un léger «röstigraben» s’est dessiné, ou en tout cas une légère sensibilité romande et urbaine. Le canton de Genève a dit oui à 56,8% et Vaud à 57,1%. En Valais, alors que les communes du Haut votent très largement contre, les romandes acceptent plus volontiers, même si au niveau cantonal le résultat est un refus à 53,3%.

Le Jura le plus favorable

Par contre, le soutien est plus important dans les autres cantons romands avec des résultats définitifs dans le canton de Fribourg (57,4% de oui), de Neuchâtel (63,1% de oui) et du Jura (64,9% de oui). Le canton de Berne a quant à lui dit non à 58%.

En Suisse alémanique, le non l’emporte partout sans dans le canton d’Uri, qui a dit oui à 50,5%, ainsi qu’à Bâle-Ville, qui dit oui à 55,3%. Les champions du «non» sont les électeurs d’Appenzell Rhodes-Intérieures (66,4%), suivis de ceux de Schwytz (47,4%) et de Saint-Gall (64,4%). 

Nouveaux débats en vue

«Nous avons besoin au plus vite d’un nouveau projet, qui soutient tout particulièrement les petits médias», a réagi la Jeunesse socialiste suisse, qui se dit déçue du résultat d’ensemble. Les Vert’libéraux disent aussi vouloir travailler à de nouvelles propositions. À leur crédit: le souvenir d’il y a quatre ans, quand 71% de la population refusait de supprimer la redevance radio/TV, suggérant que le soutien de l’état à certains médias n’est pas d’avance voué à l’échec.

«Les médias en ligne et les maisons d'édition à succès n'ont pas besoin d'être financés par des millions d'impôts. L'industrie des médias, comme toute autre industrie, doit être en mesure de vendre ses produits. Pour cela, il faut un modèle commercial performant. Le PLR continuera à s’opposer à des subventions inutiles à l'avenir», indique pour sa part le Parti libéral-radical.

Pour l’UDC, les électeurs ont refusé «une mise sous perfusion des médias par l’Etat qui fausse les règles du marché».

Votre opinion

8 commentaires