Moutier - Le parking à 20 centimes, ça existe!
Publié

MoutierLe parking à 20 centimes, ça existe!

Le maire Marcel Winistoerfer n’exclut pas un renchérissement du stationnement pour équilibrer le budget…

par
Vincent Donzé
Comme Bourvil et son fer à dix sous, le maire Marcel Winistoerfer trouve que le parking à 20 centimes, «c’est pas cher».

Comme Bourvil et son fer à dix sous, le maire Marcel Winistoerfer trouve que le parking à 20 centimes, «c’est pas cher».

Lematin.ch/Vincent Donzé

Le parking à 20 centimes la demi-heure au centre-ville, ça existe en dehors du «Black Friday» et c’est à Moutier que ça se passe. «Nos tarifs sont tellement bas que ça fait presque rire les gens», sourit le maire de la plus grande commune du Jura bernois. Avec un bémol: «Ce n’est pas cher, mais il y en a qui râlent s’ils se font coincer quand ils n’ont pas payé», observe le maire Max Winistoerfer.

C’est en épluchant le projet de budget de la commune que «Le Quotidien Jurassien» a remarqué qu’«entre autres mesures, la Ville a prévu d’augmenter le tarif de ses horodateurs pour rétablir ses finances». Le maire tempère: «C’est une option, rien n’est encore décidé!»

Limité dans le temps

Quand il se rend à l’Hôtel-de-Ville en voiture, Max Winistoerfer ne met pas d’argent dans la fente d’un parcmètre: comme les huit membres du Conseil municipal, il dispose d’une carte à l’année qui donne libre accès. Pour tout le monde, devant la gare éloignée du centre-ville, le parcage est limité dans le temps, mais il est gratuit.

Quand Moutier et ses 7400 habitants seront transférés dans le Jura, la Ville sera comparable à Porrentruy et à Delémont. «En ville, c’est deux francs de l’heure, un tarif qui ne fait pas l’objet de discussion», rapporte le commissaire Dominique Vallat, à Porrentruy.

Marge applicable

À Delémont, c’est moins cher qu’à Porrentruy. Les tarifs en ville varient selon les secteurs, mais la moyenne est d’un franc de l’heure. «Je n’ai pas de doléances en la matière: habituellement, les complaintes concernent plutôt le montant des amendes, domaine dans lequel nous n’avons pas de marge applicable», indique le commissaire Roland Moritz.

«Je ne sais pas si les Jurassiens font la comparaison avec les barèmes pratiqués sur Moutier, mais je pense par contre qu’ils font la différence d’avec ceux en vigueur sur Bâle», reprend Roland Moritz. Dans le Jura bernois, Moutier ne bat pas tous les records: à Tramelan comme à Tavannes, le parking est gratuit, tandis que St-Imier ne dispose que d’un seul horodateur.

Le maire de Tramelan Philippe Augsburger l’a dit au «Quotidien Jurassien»: «C’est l’accueil avant tout chez nous. Et c’est aussi un moyen de soutenir les commerçants». Sympa!

Votre opinion