Chine: Le Parlement adopte une loi antiterroriste controversée

Publié

ChineLe Parlement adopte une loi antiterroriste controversée

La Chine a adopté une loi exigeant des sociétés de technologie de l'information qu'elles permettent à Pékin d'accéder aux données sensibles des utilisateurs.

L'Assemblée nationale populaire a adopté dimanche une nouvelle loi antiterroriste.

L'Assemblée nationale populaire a adopté dimanche une nouvelle loi antiterroriste.

Keystone

L'Assemblée nationale populaire a adopté dimanche une nouvelle loi antiterroriste. Elle est perçue par les associations de défense des droits de l'homme et à l'étranger comme un obstacle aux libertés individuelles.

Ce texte exige notamment des sociétés de technologie de l'information qu'elles permettent aux agences de sécurité d'accéder aux données sensibles des utilisateurs grâce à des «chevaux de Troie» ou en leur livrant leurs clés de cryptage.

Menaces dans le Xinjiang

Les autorités ont justifié cette législation par la menace terroriste à laquelle le pays fait face selon elles, en particulier en raison des turbulences dans la région du Xinjiang, dans l'ouest de la Chine.

Après le vote, Li Shouwei, chef adjoint de la commission parlementaire chargée de traiter ces questions, a expliqué que la législation chinoise n'était pas très différente à ses yeux de celles en vigueur dans les pays occidentaux.

Vives critiques

Avant même leur adoption, les nouvelles mesures ont suscité de vives critiques de la part des entreprises de technologie concernées mais aussi aux Etats-Unis, Barack Obama ayant directement abordé la question avec son homologue Xi Jinping.

Les associations de défense des droits de l'homme jugent quant à elles que le gouvernement chinois surévalue fortement la menace que représenteraient les extrémistes de la minorité musulmane ouïghoure du Xinjiang pour justifier sa politique répressive.

(ats)

Ton opinion