FIFAgate: Le Parlement européen va demander le départ de Blatter
Actualisé

FIFAgateLe Parlement européen va demander le départ de Blatter

Les députés européens devaient voter ce jeudi après-midi une résolution appelant à remplacer «immédiatement» Joseph Blatter à la tête de la FIFA.

1 / 150
L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

AFP
Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra  mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans.  (Mardi 10 octobre 2017)

Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans. (Mardi 10 octobre 2017)

AFP

Le Parlement européen va voter ce jeudi 11 juin jeudi une résolution appelant à remplacer «immédiatement» Joseph Blatter à la tête de la FIFA, pour que puissent être menées les «réformes urgentes nécessaires» de l'organisation secouée par plusieurs affaires de corruption.

Cette proposition de résolution, déposée conjointement par les sept groupes politiques de l'assemblée parlementaire, doit faire l'objet d'un vote en séance plénière à Strasbourg en début d'après-midi.

Sans valeur contraignante

Dans ce texte, sans valeur contraignante mais qui constitue un outil de pression politique, les sept groupes du Parlement européen se félicitent «de la démission de Joseph Blatter de la présidence de la Fifa ainsi que des enquêtes pénales en cours».

Mais ils demandent à l'organisation de choisir «un président provisoire approprié pour remplacer immédiatement Joseph Blatter» alors que ce dernier souhaite rester en poste jusqu'à l'élection de son successeur, qui n'est pas prévue avant fin 2015.

Le Valaisan, âgé de 79 ans, a été réélu fin mai à Zurich pour un cinquième mandat en plein scandale mondial de corruption. Mais il a annoncé quatre jours plus tard sa démission quelques heures à peine après de nouvelles accusations visant cette fois son bras droit, le Français Jérôme Valcke, secrétaire général de la FIFA.

La crédibilité de la FIFA remise en cause

La motion consultée par Reuters fait également part de graves inquiétudes concernant «la crédibilité de la FIFA et la nécessité de réformes urgentes qui ne peuvent pas attendre qu'un nouveau dirigeant soit nommé, ce qui suivant les règlements de la FIFA ne pourra pas intervenir avant neuf mois».

Devant les parlementaires qui doivent voter sur cette motion jeudi, le commissaire à l'Education, la Culture, la Jeunesse et les Sports, Tibor Navracsics, a estimé que la FIFA n'était plus en mesure de diriger le football mondial et a appelé à une position commune du parlement. «Un petit changement ne sera pas suffisant et même un grand changement pourrait ne pas être non plus suffisant. La FIFA a besoin de repartir de zéro», a-t-il estimé.

Des parlementaires appartenant à des groupes politiques différents ont estimé que Sepp Blatter devait s'en aller dès maintenant. «La FIFA est une organisation malade et cette maladie est due à ceux qui l'ont gouvernée», a jugé Santiago Fisas Ayxala, élu espagnol appartenant au groupe de centre-droit du Parti populaire européen.

(si, afp)

Votre opinion