17.05.2018 à 14:50

ValaisLe parlement ne veut pas de sucreries à l'école

Le Grand Conseil valaisan ne veut pas de distributeurs automatiques de friandises et boissons sucrées dans les écoles du canton.

Les distributeurs automatiques de sucreries n'ont pas leur place dans les écoles. C'est en tout cas ce qu'estime le Grand Conseil valaisan qui invite à miser sur des produits «sains et locaux».

Le postulat interpartis porté par quatre députées a été accepté par 74 voix contre 43 et une abstention. Il demande de «supprimer les distributeurs automatiques de boissons sucrées, de chocolats et d'autres sucreries» de toutes les écoles valaisannes au profit de produits sains et locaux tels que des fruits.

Selon les élues, ces machines et leur contenu «favorisent les grignotages inutiles», poussent les jeunes à «la surconsommation» et favorisent le développement de caries et de maladies. Des députés ont combattu le postulat, considérant que la question est du ressort des directions des écoles et des communes. Le dossier passe en main du Conseil d'Etat.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!