17.12.2016 à 21:17

BolivieLe parti d'Evo Morales le veut pour un 4e mandat

Le président socialiste a été choisi par les socialistes comme candidat à la présidentielle de 2019. La Constitution ne permet pas un 4e mandat.

AFP

«Si le peuple le décide, Evo restera. Aucun problème. Nous allons tenir en échec la droite. Nous l'avons déjà fait tant de fois. Nous avons confiance dans les mouvements sociaux», a déclaré le chef de l'Etat après le vote unanime du parti socialiste (MAS) lors de son congrès à Montero (est).

Le congrès a proposé «quatre alternatives légales pour permettre cette candidature dans le cadre de la voie constitutionnelle», a expliqué un dirigeant syndical à la lecture du texte final.

Deux réformes constitutionnelles?

La première est une réforme partielle de la Constitution par la voie d'une initiative citoyenne rassemblant au moins 20% du corps électoral.

La deuxième est une réforme constitutionnelle via le parlement. La troisième passe par une démission d'Evo Morales avant la fin de son mandat prévue le 22 janvier 2020. Et la dernière proposition vise à permettre un nouveau mandat par une réinterprétation de la Constitution.

L'impossible 4e mandat

Evo Morales, qui jouit toujours de 49% d'opinions favorables, a toutefois essuyé un échec en février lors d'un référendum visant à modifier la Constitution pour lui permettre de briguer un quatrième mandat (2020-2025).

Il s'agissait de la première défaite politique du plus ancien président en exercice d'Amérique latine, en place depuis 2006 après avoir été élu avec 54% des voix. Il a été réélu en 2009 (64%) et en 2014 (61%) face à une opposition fragmentée.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!