Publié

AllemagneLe parti de Merkel reste largement en tête des sondages

A trois semaines des élections fédérales, la CDU de la chancelière Angela Merkel est passée sous la barre des 40% d'intentions de vote. Mais le SPD de son adversaire Peer Steinbrück doit se contenter de 23%.

1 / 36
Fraîchement réélue Angela Merkel demande de nouveaux traités pour plus d'Europe. (18 décembre 2013)

Fraîchement réélue Angela Merkel demande de nouveaux traités pour plus d'Europe. (18 décembre 2013)

AFP
Angela Merkel a été élue mardi à une écrasante majorité chancelière d'Allemagne pour la troisième fois par les députés. (Mardi 17 décembre 2013)

Angela Merkel a été élue mardi à une écrasante majorité chancelière d'Allemagne pour la troisième fois par les députés. (Mardi 17 décembre 2013)

AFP
La dirigeante de 59 ans, qui entame un nouveau mandat de quatre ans, dirigera une «grande coalition» composée des Unions chrétiennes (CDU et son alliée bavaroise CSU) et des sociaux-démocrates. (Mardi 17 décembre 2013)

La dirigeante de 59 ans, qui entame un nouveau mandat de quatre ans, dirigera une «grande coalition» composée des Unions chrétiennes (CDU et son alliée bavaroise CSU) et des sociaux-démocrates. (Mardi 17 décembre 2013)

Keystone

A trois semaines des élections fédérales allemandes, l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel passe sous la barre des 40% d'intentions de vote, à 39%, selon un sondage Emnid publié dimanche.

Mais le recul simultané du Parti socialiste (SPD) ne remet pas en cause l'avantage de la coalition au pouvoir.

Avec les libéraux du FDP mesurés à 6% dans les intentions de vote, la coalition d'Angela Merkel est créditée d'un score de 45%, contre 44% pour l'ensemble des partis de gauche. Dans le détail, la CDU perd un point par rapport au précédent sondage Emnid publié le dimanche précédent tandis que le FDP progresse d'autant.

A gauche, le SPD cède deux points à 23% tandis que ses alliés traditionnels écologistes du parti des Verts reculent d'un point à 11%. C'est le parti Die Linke, à gauche de la gauche, qui en tire profit, enregistrant un gain de deux points à 10%.

Le parti anti-euro Alternativ für Deutschland (AfD) et le Parti pirate restent tous deux scotchés à 3% des intentions de vote, sous le seuil des 5% nécessaires pour obtenir une représentation au Bundestag.

Le sondage a été réalisé avant l'unique débat télévisé de la campagne qui mettait aux prises dimanche soir Angela Merkel et Peer Steinbrück, le chef de file du SPD, et a été suivi par quinze millions de téléspectateurs.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!