Publié

SikaLe patron de Saint-Gobain tente de calmer les esprits

André de Chalendar assure que la croissance de Sika est dans l'intérêt du groupe français. Il promet des synergies qui vont profiter aux actionnaires.

par
smk
Pierre-André de Chalendar tente de convaincre les actionnaires du bien-fondé de la reprise de Sika.

Pierre-André de Chalendar tente de convaincre les actionnaires du bien-fondé de la reprise de Sika.

AFP

Le patron du français Saint-Gobain s'efforce de dissiper les rumeurs selon lesquelles la reprise du groupe zougois de spécialités chimiques Sika pourrait nuire à ce dernier.

Dans une interview au Tages-Anzeiger et au Bund, Pierre-André de Chalendar assure que la croissance de Sika est dans l'intérêt de Saint-Gobain.

M. de Chalendar annonce dans l'édition de samedi des quotidiens alémaniques d'«importantes synergies» entre les deux entreprises. Elles «vont profiter à 84% des actionnaires» de Sika, promet-il.

Un dossier au point mort

Cette part du capital du groupe zougois est détenue par des actionnaires publics. Les 16% restants, qui réunissent plus de la moitié des voix, appartiennent à la famille fondatrice Burkard-Schenker qui souhaite vendre sa participation à Saint-Gobain pour un montant de 2,75 milliards de francs.

La direction générale de Sika et une partie du conseil d'administration s'opposent avec vigueur à la transaction. Le dossier se trouve toujours au point mort, avec des fronts qui tendent à se durcir.

(ats)

Votre opinion