Football - Le Pays de Galles a surtout séduit par… les chants de ses fans

Publié

FootballLe Pays de Galles a surtout séduit par… les chants de ses fans

Premier adversaire de la Suisse à l’Euro, les Gallois n’ont pu faire mieux que 0-0 contre l’Albanie en amical. A Cardiff, ce sont surtout ses supporters qui se sont le mieux exprimés en chœur.

par
Nicolas Jacquier
Au coup de sifflet final, les Gallois n’ont pas manqué d’aller saluer leurs fans pour un vibrant moment de communion.

Au coup de sifflet final, les Gallois n’ont pas manqué d’aller saluer leurs fans pour un vibrant moment de communion.

AFP

A une semaine de son entrée en lice contre la Suisse à Bakou, le Pays de Galles ne s’est guère rassuré lors de son ultime test avant l’Euro. Quatre jours après s’être inclinés contre la France à Nice (3-0), ses joueurs ont dû se contenter d’un nul poussif contre l’Albanie (0-0).

Pour l’occasion, le sélectionneur Rob Page n’a pas aligné son meilleur onze de départ en faisant considérablement tourner son effectif afin de donner du temps du jeu à ceux qui en manquait. Ainsi Gareth Bale et Daniel James, relégués au rôle de remplaçants, n’étaient-ils pas sur la pelouse au coup d’envoi.

Changement de système à la pause

Alors qu’ils avaient plusieurs fois réussi à inquiéter la défense des champions du monde sur les bords de la Méditerranée, les Dragons se sont cette fois montrés assez inoffensifs sur le plan offensif. Il aura fallu attendre la seconde période et un changement de système – avec l’abandon à la pause 3-4-3 avec un faux 9 au profit d’un 4-2-3-1 plus classiquepour les voir enfin se ménager quelques trop timides occasions.

«La Suisse, ça sera encore meilleur, un niveau au-dessus que l’Albanie, qui a été un excellent adversaire»

Bob Page, sélectionneur du Pays de Galles

Au coup de sifflet final, Bob Page tenait à relativiser un demi-échec qui ne place pas ses joueurs dans les meilleures dispositions avant d’aborder samedi un premier match contre la Suisse qui s’annonce déjà crucial pour les deux nations. «La Suisse, ça sera encore meilleur, un niveau au-dessus que l’Albanie, qui a été un excellent adversaire, convenait-il. L’important était de donner du temps du jeu aux joueurs qui en avaient besoin.»

Crédité d’une bonne entrée (46e), Kieffer Moore est l’un des seuls à avoir probablement marqué des points. «On a vu qu’il nous offrait beaucoup de possibilités, reprend son sélectionneur. Il n’est pas qu’un pivot. Cela me donne des pistes de réflexions.»

La principale source de satisfaction est toutefois venue du retour partiel du public, une première depuis 2019. L’occasion pour les quelques 6500 supporters gallois réunis au Cardiff City Stadium de donner de la voix en reprenant notamment en chœur l’hymne national pour un grand moment d’émotions partagées. Frissons garantis.

«L’hymne a été un moment très fort, confirme Page. Les joueurs ont senti un immense soutien.»

De retour au stade, les fans gallois ont assuré l’ambiance.

De retour au stade, les fans gallois ont assuré l’ambiance.

AFP

Pour tout le reste, cela s’est avéré assez pauvre. Sans doute pas de quoi troubler le sommeil de Vladimir Petkovic. Quoique

Ton opinion