29.11.2015 à 11:59

Assemblée des déléguésLe PDC soutient le deuxième tunnel routier au Gothard

Après un vif débat, les délégués du PDC réunis samedi à Granges-Paccot (FR) ont finalement soutenu le projet d'un deuxième tube au Gothard, qui doit permettre la rénovation du tunnel actuel.

Les délégués du PDC ont suivi l'avis de leur conseillère fédérale Doris Leuthard. (Samedi 28 novembre 2015)

Les délégués du PDC ont suivi l'avis de leur conseillère fédérale Doris Leuthard. (Samedi 28 novembre 2015)

Keystone

Le deuxième tunnel routier au Gothard a longuement accaparé l'attention des délégués du PDC samedi à Granges-Paccot (FR). A l'issue d'un long débat, ils ont soutenu le projet par 179 voix contre 48, suivant l'avis de leur conseillère fédérale Doris Leuthard et de la section tessinoise du parti.

Ce deuxième tube doit permettre la réfection du tunnel actuel, sans qu'il faille fermer cet axe stratégique durant les travaux. «Nous avons besoin d'une liaison permanente et fiable avec le Sud», a plaidé la ministre des transports. Parmi les plus ardents défenseurs du projet, le conseiller aux Etats tessinois Filippo Lombardi a lancé à l'assemblée: «Nous les Tessinois, nous sommes aussi des Suisses!».

Les délégués de Suisse intérieure ont pour leur part rejeté le projet, considérant qu'il menace l'article sur la protection des Alpes. Le conseiller aux Etats lucernois Konrad Graber (LU) a estimé qu'à terme, il sera impossible d'empêcher l'ouverture du deuxième tunnel: l'Union européenne fera pression, les chauffeurs de camions et les Suisses qui subissent les bouchons à Pâques également.

Doris Leuthard a toutefois rétorqué que la protection des Alpes était garantie. L'utilisation simultanée des deux ouvrages est impossible: elle impliquerait de modifier la Constitution et la loi, «ce que ni le Conseil fédéral, ni le Parlement, ni les cantons ne veulent».

Dissensions sur le mariage

Les délégués du PDC ont par ailleurs dit «oui» à l'initiative du parti «Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage». Le sujet a cependant suscité quelques oppositions et abstentions.

Charles Schnyder, vice-président des Jeunes PDC zurichois, a proposé de refuser le texte car il définit le mariage de façon trop étroite en excluant les couples de même sexe. Le groupe de travail LGBTdu PDC indiquait dès vendredi qu'il s'opposait à l'initiative pour les mêmes raisons.

La grande majorité de l'assemblée a néanmoins clairement soutenu l'initiative, arguant que les couples au bénéfice d'un partenariat enregistré en profiteraient au même titre que les couples mariés.

Non aux autres initiatives

Les délégués démocrates-chrétiens ont en outre rejeté les deux autres objets soumis en votation le 28 février: l'initiative de l'UDC «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels» et celle de la Jeunesse socialiste suisse «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires».

A dix jours de l'élection au Conseil fédéral, le président du PDC Christophe Darbellay s'est exprimé pour une application de l'initiative contre l'immigration de masse «pragmatique, raisonnable et qui convienne à l'économie». L'UDC aura un rôle important à jouer pour y parvenir, a-t-il souligné. Elle doit maintenant prouver qu'elle veut trouver des solutions pour le pays.

Le groupe parlementaire PDC auditionnera les trois candidats au Conseil fédéral proposés par l'UDC «dans un esprit constructif», a assuré le Valaisan. Sa formation est ouverte à des personnalités constructives et collégiales, «qui respectent les intérêts de la place économique suisse».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!