Tennis: Le père de Djokovic accuse Dimitrov

Publié

TennisLe père de Djokovic accuse Dimitrov

«L'affaire Adria Tour» n'en finit pas de faire jaser. Alors que le No 1 mondial a présenté ses excuses, son papa a remis de l'huile sur le feu.

par
Sport-Center
Srdjan Djokovic en parlant de Grigor Dimitrov: «Il a fait beaucoup de mal à toi (Novak), à la Croatie, à la Serbie et à ma famille.»

Srdjan Djokovic en parlant de Grigor Dimitrov: «Il a fait beaucoup de mal à toi (Novak), à la Croatie, à la Serbie et à ma famille.»

Alors que Novak Djokovic, conscient d'avoir commis une grosse bourde, a présenté ses excuses en avouant s'être trompé, son père Srdjan a préféré jeter de l'huile sur le feu lors d'une interview à RTL Serbie en accusant le pauvre Grigor Dimitrov, qui a été le premier à être révélé positif.

Tandis que la situation est volcanique, Srdjan Djokovic a surtout montré du doigt le joueur bulgare, même s'il ne l'a pas pas dit explicitement: «Nous ne savons pas où il l'a attrapé, ce virus, mais il l'a eu. Il a fait beaucoup de mal à toi (Novak), à la Croatie, à la Serbie et à ma famille. Il aurait dû être testé dans son pays d'origine.»

Ces sous-entendus n'ont pas du tout plu à de nombreux joueurs du circuit, dont Nick Kyrgios qui l'a repris en drop dans sa story Instagram en lui signifiant : «Ne rejette pas la faute.»

La réponse du clan Dimitrov

Ni l'une ni deux, la réponse du clan Dimitrov n'a pas tardé, d'un retour foudroyant. Son manager, Georgi Stoimenov, a rejeté fermement les allégations du père de Nole sur son protégé, sur le site tenniskafe.com.

Son protégé, testé positif au Covid-19, n'aurait en aucun cas refusé d'être testé en Serbie ou en Croatie: «Après trois mois d'isolement total, Grigor est allé directement à Belgrade. Ni à Belgrade, ni plus tard à Zadar, on lui a proposé ou imposé de faire un test pour le coronavirus.»

Georgi Stoimenov renvoie la responsabilité vers les organisateurs : «Les organisateurs de l'événement sont les seuls à avoir la responsabilité du protocole sanitaire du tournoi et de créer les règles à suivre. Grigor a strictement respecté toutes les règles imposées par les organisateurs et les lois et règlements existants lors du passage de la frontière entre la Bulgarie, la Serbie et la Croatie.»

Un set partout, service à suivre...

Sport-Center

Ton opinion