Texas: Le périmète autour de Arkema est sécurisé

Publié

TexasLe périmète autour de Arkema est sécurisé

L'ouragan Harvey avait touché l'usine chimique à Crosby, au Texas en fin de semaine dernière. Un périmètre de sécurité avait été mis en place.

1 / 102
Des manifestants protestent contre Arkema qui n'a pas pu empêcher neuf conteneurs de produits chimiques, de prendre feu lorsque le site a été inondé après le passage de l'ouragan Harvey. (Lundi 4 septembre 2017)

Des manifestants protestent contre Arkema qui n'a pas pu empêcher neuf conteneurs de produits chimiques, de prendre feu lorsque le site a été inondé après le passage de l'ouragan Harvey. (Lundi 4 septembre 2017)

AFP
La Chambre des représentants américaine a adopté mercredi une première enveloppe d'urgence réclamée par le président Donald Trump. Dans un rare consensus, les élus ont débloqué un montant de 7,85 milliards de dollars pour les victimes de la tempête Harvey. (Mercredi 6 septembre 2017)

La Chambre des représentants américaine a adopté mercredi une première enveloppe d'urgence réclamée par le président Donald Trump. Dans un rare consensus, les élus ont débloqué un montant de 7,85 milliards de dollars pour les victimes de la tempête Harvey. (Mercredi 6 septembre 2017)

AFP
La superstar américaine ainsi que d'autres célébrités vont animer un téléthon d'une heure pour les victimes de Harvey le 12 septembre. (Mardi 5 septembre 2017)

La superstar américaine ainsi que d'autres célébrités vont animer un téléthon d'une heure pour les victimes de Harvey le 12 septembre. (Mardi 5 septembre 2017)

AFP

Le périmètre d'évacuation mis en place autour du site d'Arkema à Crosby (Texas) touché par l'ouragan Harvey a été levé, a annoncé lundi le groupe chimique français Arkema. Le groupe a assuré que «le périmètre est sécurisé».

«Les services de secours et d'intervention de Crosby, de même que les autorités, ont déterminé que la situation du site de Crosby ne présente plus de danger pour les résidents», a indiqué Arkema dans un communiqué.

La population située dans ce périmètre avait été évacuée par précaution, car les produits chimiques fabriqués sur place étaient extrêmement inflammables et leur fumée source d'irritations. Dimanche, le groupe avait pris la décision de procéder à la destruction volontaire des produits chimiques sur le site, situé en zone rurale, sans attendre qu'ils ne prennent feu d'eux-mêmes.

Ces produits avaient été entreposés dans neuf conteneurs de semi-remorques pour les protéger des eaux qui ont inondé le site d'Arkema lors de l'ouragan Harvey. Mais ils devaient être réfrigérés pour les empêcher de prendre feu et l'électricité avait ensuite été coupée sur le site empêchant de le faire.

Un conteneur avait pris feu jeudi et un nouvel incendie s'était déclenché vendredi, et les responsables de l'usine avaient alors indiqué qu'il était inévitable que la même chose se produise pour l'ensemble des conteneurs.

(ats)

Ton opinion