Actualisé

Merck SeronoLe personnel vote la grève pour mercredi

La grève a été acceptée par les quelque 650 employés de Merck Serono présents mardi à l'assemblée générale.

1 / 4
Les employés posent devant le siège social Merck Serono.

Les employés posent devant le siège social Merck Serono.

Keystone
Keystone
Keystone

Le personnel de Merck Serono, réuni en assemblée générale, a voté mardi pour une grève reconductible à partir de mercredi. Le personnel a ainsi manifesté sa colère à la suite du refus de la direction d'entrer en matière sur ses propositions.

La grève a été acceptée par les quelque 650 employés présents, moins 51 abstentions et trois votes négatifs, dans une atmosphère plus agitée que d'habitude et marquée par l'émotion.

Le climat s'est nettement tendu sur le site de Genève, avec l'apparition de «gorilles» costauds et d'employés de Securitas aux entrées et sorties de l'entreprise.

«Nous ne sommes pas contents. La direction n'a lâché que quelques miettes, trois fois rien», a affirmé un représentant du personnel Hubert Godinot, en dénonçant «l'arrogance et le cynisme ahurissant» de la direction du groupe allemand.

L'assemblée a toutefois salué le soutien des autorités politiques genevoises et les «signaux encourageants» envoyés par la «task force». La grève décidée pour mercredi sera rediscutée lors d'une nouvelle assemblée mercredi après-midi pour les jours suivants.

Le Conseil d'Etat consterné

(ats)

Ton opinion