Hockey sur glace – Le petit «Rappi», c’est fini!
Publié

Hockey sur glaceLe petit «Rappi», c’est fini!

Les Saint-Gallois s’imposent à Bienne lors d’un très bon match de hockey. Les Lakers rejoignent les Seelandais au classement.

par
Christian Maillard
(Bienne)
La joie des Saint-Gallois après le 2-1.

La joie des Saint-Gallois après le 2-1.

Urs Lindt/freshfocus

Il faut arrêter une bonne fois pour toutes de parler de surprise lorsqu’on évoque les Lakers. Le petit «Rappi», c’est fini. L’équipe saint-galloise, demi-finaliste la saison dernière, ne cesse de bousculer la hiérarchie et de se comporter comme un grand. Il n’y avait dailleurs que trois points d’écart avec Bienne avant ce choc au sommet, ce mardi, à la Tissot Arena. Ils sont désormais à égalité!

La formation dirigée par le Suédois Stefan Hedlund, qui n’avait plus perdu depuis le 23 octobre à la… Tissot Arena, a remporté son septième succès d’affilée et ce n’est pas un hasard. Si, paraît-il, tout le monde travaille «comme des malades» à l’entraînement, sur la glace on patine aussi comme des fous. Mais Roman Cervenka et ses coéquipiers ne font pas nimporte quoi sur la glace. Chacun connaît son rôle par cœur. C’est d’ailleurs au terme d’une action rondement bien menée, répétée durant la semaine, que le visiteur a ouvert le score, en exploitant à merveille un power play après cinq minutes de jeu.

Longtemps empruntés et commettant des erreurs inhabituelles, les Seelandais ont dû s’armer de patience avant de revenir dans la partie grâce à ses hommes forts. C’est aussi lors d’une situation spéciale que Toni Rajala, profitant du coup d’œil de Damien Brunner, a pu égaliser. Le HC Bienne, qui disposait d’atouts plus performants dans son jeu pour prendre la mesure de cet adversaire courageux et obséquieux lors du dernier tiers, mais ce Rappi n’a rien lâché. Au contraire, c’est Sandro Forrer, bien servi par Jérémy Wick, qui est allé planter son poignard dans le dos de Jeroen van Pottelberghe à deux petites minutes de la fin. Mais au terme d’un très bon match, les Lakers n’ont rien volé.

Bienne - Rapperswil 1-2 (1-1 0-0 0-1)

Tissot Arena. 4692 spectateurs. Arbitres: MM. Lemelin, Hürlimann; Steenstra, Gnemmi.

Buts: 5e Lammer (Profico, Cervenka/5 c 4) 0-1, 19e Rajala (Brunner, Kessler/5 c 4) 1-1, 59e Forrer (Wick) 1-2.

Bienne: van Pottelberghe; Rathgeb, Forster; Schneeberger, Grossmann; Yakovenko, Stämpfli; Delémont; Hügli, Haas, Rajala; Brunner, Cunti, Künzle; Hofer, Froidevaux, Kessler; Kohler, Schläpfer, Tanner; Karaffa. Coach: Antti Törmänen.

Rapperswil: Nyffeler; Vouardoux, Profico; Aebischer, Djuse; Jelovac, Maier; Neukom, Bircher; Wick, Dünner, Forrer; Lammer, Albrecht, Cervenka; Zangger, Rowe, Eggenberger; Wetter, Mitchell, Brüschweiler. Coach: Stefan Hedlund.

Notes: Bienne sans Fey, Hischier, Korpikoski, Lööv, Sallinen (blessés) ni Garessus (en Swiss League). Rapperswil sans Moses, Sataric, Lehmann, Baragano (blessés), Ramsauer (surnuméraire), Marha ni Rüegger (en Swiss League). Une minute de silence est observée en la mémoire de Francis Blank, ancien joueur et entraîneur notamment du HC Bienne, décédé le 5 novembre à l’âge de 90 ans. Temps-morts: Rapperswil (33e), Bienne (49e). Bienne joue sans son gardien au profit d’un joueur supplémentaire (58’’17) jusqu’à la fin du match.

Pénalités: 4 x 2’ contre Bienne. 5 x 2’ contre Rapperswil.

Votre opinion