Loi covid: acceptation de la Suisse avec 62% de OUI
Actualisé

Votations du 28 novembreUn «oui» à la loi Covid encore plus net qu’en juin

Le texte a été accepté par 62% des votants. Par rapport à juin, le «oui» perd du terrain en Suisse romande mais progresse dans les cantons alémaniques.

La loi Covid a gagné des soutiens par rapport à a la votation sur le même sujet du 13 juin dernier. Les Suisses sont 62% à avoir soutenu le texte ce dimanche, contre 60,2% lors de la première votation. Les cantons d’Uri, Nidwald, Obwald, Glaris, Thurgovie et Appenzell Rhodes-Extérieures ont même basculé du côté du «oui». Seuls Schwyz et Appenzell Rhodes-Intérieures ont refusé.

Selon le tableau publié par l’institut de sondage gfs.bern ci-dessous, les soutiens à la loi Covid ont progressé dans ces cantons alors qu’ils se sont érodés en Romandie et au Tessin. Les Suisses ont aussi accepté l’initiative sur les soins infirmiers et refusé l’objet sur le tirage au sort des juges fédéraux. Revivez cette journée de votation sur notre site.

La participation au scrutin s’est élevée avec plus de 65%. C’est le quatrième meilleur «score» depuis 1971. Le record date de 1992. Cette année-là, 78,7% des Suisses avaient voté sur l’entrée de la Suisse dans l’espace économique européen.

La carte des résultats commune par commune:

L’enjeu de la votation a donné lieu à des débats virulents entre les camps des opposants et des partisans de la modification de la loi. Après la publication des résultats, quelques dizaines de manifestants se sont retrouvés sur la place Fédérale à Berne et ont scandé «liberté!» Ils ont été évacués par la police qui avait bouclé la zone par crainte de débordements.

Les manifestants contre les mesures et la police dimanche après-midi devant le Palais fédéral à Berne.

Les manifestants contre les mesures et la police dimanche après-midi devant le Palais fédéral à Berne.

20 Minuten

Soutien «clair»

Le PLR salue le oui à la loi Covid, permettant ainsi de lutter efficacement contre la pandémie et ses conséquences. «Par cette seconde approbation populaire en l’espace de six mois, la légitimité de la loi est clairement établie», estime le parti. Le Centre relève qu’alors que les opposants à la loi Covid-19 ont mené une campagne bruyante au cours des dernières semaines, le résultat de la votation montre une image nettement différente. «La population continue à soutenir clairement les mesures choisies par le Conseil fédéral et le Parlement», a déclaré le vice-président du Centre, Charles Juillard.

L’UDC déçue

Les Verts se sont dits ravis dimanche du résultat de ces votations. «Nous notons avec soulagement que la loi Covid-19 a convaincu la majorité des votants: c’est d’ailleurs la deuxième fois que le corps électoral lui dit clairement oui», affirment-ils. Pour le PS, la confirmation dans les urnes de la politique de lutte contre les effets sanitaires, économiques et sociaux de la pandémie est «une grande victoire» pour le PS et son ministre de la Santé Alain Berset.

La vice-présidente de l’UDC, la Genevoise Céline Amaudruz, s’est dite déçue des résultats à la RTS. Il ne faut pas, selon elle, que le Conseil fédéral prenne la décision du peuple pour un blanc-seing. «S’il prend des mesures, elles devront être cohérentes et il ne devra pas aller trop loin», a-t-elle déclaré. Elle a également plaidé pour le retour aux tests gratuits.

Appel à accepter le résultat

Après la publication des résultats définitifs, le conseiller fédéral Alain Berset a salué le soutien à la loi Covid. Il a estimé qu’un double vote sur le même sujet en l’espace de six mois montrait que «notre démocratie fonctionne bien. C’est à ma connaissance le seul pays au monde où le peuple vote sur des questions liées à la gestion de la pandémie», a-t-il souligné.

Alain Berset a aussi appelé les opposants à accepter le résultat du scrutin. «Nous avons souvent connu des débats vifs, mais dès qu’il y a de la violence, de la haine et des menaces, on n’est plus dans le soutien que l’on doit apporter à la démocratie directe. Il faut maintenant agir ensemble», a déclaré le ministre de la Santé.

«Mass-Voll!» rejette le résultat

Différents mouvements d’opposition à la loi Covid accèptent la défaite. «Même si la votation a été perdue, l’alliance constituée, en Suisse romande, par les Amis de la Constitution, du Réseau choix vaccinal et du Mouvement suisse pour la liberté citoyenne se félicite que la population suisse ait eu la possibilité d’exprimer son opinion sur la loi». Ils ajoutent dans un communiqué que «le grand mouvement populaire qui est né de cette campagne et qui défend les droits civiques restera actif pour empêcher un nouveau démantèlement des droits fondamentaux».

Les opposants alémaniques de «Mass-Voll!» considèrent le résultat de la votation sur la loi Covid comme étant «illégitime» et «non contraignant». Dans un communiqué publié en allemand, ils dénoncent des «irrégularités massives» estimant par exemple que la question posée sur les bulletins de vote était «trompeuse». Ils dénoncent aussi le refus d’autorisations délivrées lors de certaines manifestations et une «diffamation» des opposants, qualifiés d'«antivax» par les autorités et les «médias contrôlés par l’État».

(jba)

Votre opinion

240 commentaires