Genève: Le peuple votera sur la Maison des associations
Publié

GenèveLe peuple votera sur la Maison des associations

Un crédit de 16,5 millions de francs a été rejeté jeudi soir par le Grand Conseil.

L'Etat a accordé un droit permanent de superficie de 50 ans au profit de la Fondation pour l'expression associative (FEA), qui gère les lieux.

L'Etat a accordé un droit permanent de superficie de 50 ans au profit de la Fondation pour l'expression associative (FEA), qui gère les lieux.

Keystone

A Genève, le peuple aura le dernier mot sur l'initiative «Pour la valorisation et l'agrandissement de la Maison internationale des associations». Le texte demandant un crédit de 16,5 millions de francs a été rejeté jeudi soir par le Grand Conseil.

Dans son rapport, le Conseil d'Etat indiquait que l'Etat a accordé un droit permanent de superficie de 50 ans au profit de la Fondation pour l'expression associative (FEA), qui gère les lieux. La FEA est donc propriétaire des bâtiments et doit assumer leur entretien et rénovation, dont la mise en conformité avec le label Minergie.

Loyer

Par ailleurs, l'Etat a accepté de renoncer au loyer jusqu'en 2028, a rappelé le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, en charge des finances. Enfin, au vu de la situation budgétaire difficile du canton, une telle participation financière n'est pas justifiable en raison des autres investissements nécessaires. Ces arguments ont été suivis par la droite et le MCG qui, majoritaires, ont rejeté l'initiative.

En vain, la gauche a plaidé pour l'initiative, l'élaboration d'un contre-projet ou encore le renvoi du texte en commission pour trouver une solution avec la ville de Genève, propriétaire de bâtiments également occupés par la Maison des associations. Selon M. Dal Busco, l'Etat a déjà proposé à la municipalité de lui vendre les bâtiments pour 3,6 millions, mais il n'a pas reçu de réponse.

(ats)

Votre opinion