Genève: Le phénomène du panorama exploré au Musée Rath
Publié

GenèveLe phénomène du panorama exploré au Musée Rath

Le Musée Rath à Genève accueille jusqu'au 27 septembre «J'aime les panoramas. S'approprier le monde».

Le Musée Rath, à Genève.

Le Musée Rath, à Genève.

ARCHIVES, Keystone

L'exposition qui se tient jusqu'au 27 septembre au Musée Rath à Genève explore le phénomène du panorama, en brassant médium et époques, de de Saussure à Eliasson en passant par Monet ou Hodler.

Fruit d'une collaboration avec le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM) à Marseille, l'exposition présente «un sujet à la convergence entre deux éléments forts de notre musée: l'art et l'histoire», a relevé ce jeudi 11 juin Jean-Yves Marin, directeur des Musées d'art et d'histoire de Genève.

«Car le panorama, c'est une histoire: on a des représentations artistiques, touristiques, géographiques. Mais l'invention née à la fin du 18e siècle fera l'objet d'une appropriation rapide par les militaires», a souligné Jean-Yves Marin.

Pas loin de 400 œuvres sont représentées dans l'exposition. La difficulté a été de réduire le champ, a ajouté Jean-Roch Bouiller, conservateur en chef au MuCEM.

(ats)

Votre opinion