26.07.2020 à 13:18

MotocyclismeLe phénomène Quartararo persiste et signe

Yamaha a réalisé le triplé au GP d’Andalousie, où le Français a épinglé un deuxième succès de rang. Rossi retrouve le podium.

par
Jean-Claude Schertenleib
En Andalousie, le patron, c’était Fabio Quartararo.

En Andalousie, le patron, c’était Fabio Quartararo.

AFP

Plus chaud, plus fou encore qu’il y a une semaine, pour ce qui était alors le GP d’Espagne, à Jerez de la Frontera: le jeune Français Fabio Quartararo (Yamaha), 21 ans, a remporté sa deuxième victoire en sept jours lors du GP d’Andalousie, faisant de lui un leader solide du championnat du monde.

En tête dès le départ, le Niçois a évolué sur sa propre planète. Au quatrième tour, il comptait déjà plus de 2 secondes d’avance sur... Valentino Rossi. Le jeune et l’ancien (Rossi a 41 ans) ont d’abord occupé les deux premières places, avant que Francesco Bagnaia (Ducati) s’intercale; las, pour l’un des protégés de Rossi, le moteur de la Ducati allait rendre l’âme, tout comme celui d’un autre élève du maître, Franco Morbidelli (Yamaha), alors qu’il venait d’entrer dans le top 3. C’est un podium finalement 100% Yamaha avec Quartararo, Viñales et Rossi.

Classements

Jerez. Grand Prix d'Andalousie. MotoGP (25 tours de 4,423 km): 1. Fabio Quartararo (Fra/Yamaha) 41’22’’666 (160,3 km/h de moyenne). 2. Maverick Vinales (Esp/Yamaha) à 4’’495. 3. Valentino Rossi (Ita/Yamaha) à 5’’546. 4. Takaaki Nakagami (Jap/Honda) à 6’’113. 5. Joan Mir (Esp/Suzuki) à 7’’693.

Championnat du monde après trois courses: 1. Quartararo 50 points. 2. Vinales 40. 3. Andrea Dovizioso (Ita/Ducati) 26. 4. Nakagami 19. 5. Pol Espargaro (Esp/KTM) 19.

Cette course a été marquée par plusieurs chutes, toutes sans conséquences physiques pour les pilotes. Des pilotes marqués comme jamais après l’effort: il faisait plus de 60 degrés au sol au cœur de la bagarre.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé