Actualisé

ProvocationLe photographe Toscani lance un calendrier avec des photos de pénis

Oliviero Toscani a lancé jeudi à Florence un calendrier publicitaire composé de douze photos de sexes masculins, un an exactement après avoir publié un calendrier orné des pubis féminins.

Toscani présente à Florence un calendrier avec des pénis.

Toscani présente à Florence un calendrier avec des pénis.

AFP

Le photographe italien Oliviero Toscani, familier des campagnes à scandale, a lancé jeudi à Florence (centre) un calendrier publicitaire composé de douze photos de pénis, un an exactement après avoir publié un calendrier orné des pubis féminins.

Lors de la présentation au Palazzo Nonfinito, le musée national d'anthropologie et d'ethnologie, Oliviero Toscani a défendu sa nouvelle production: "c'est le pendant de l'autre calendrier. Sans celui-ci, l'autre ne servait à rien, et vice-versa! Il faut bien s'amuser un peu et arrêter de tout rationaliser!"

"Nous les hommes, nous sommes beaucoup plus civilisés que vous les femmes! Vous vous énervez tout de suite dès qu'on parle de vos petites 'affaires'", a-t-il dit, en référence à l'ire de certaines féministes, après la présentation du précédent calendrier.

Les calendriers promeuvent l'image du consortium toscan Vera Pelle (Cuir véritable - site internet: www.pellealvegetale.it), un groupe de tanneurs qui a recours à des colorants naturels extraits de plantes.

Présent lors de la présentation, Rocco Siffredi, star des acteurs pornos italiens, a estimé que "le plus important, c'est de dédramatiser" le sexe.

Un artiste-peintre présent dans l'assistance observait: "moi je pense que le fait de montrer les organes génitaux diminue l'attraction sexuelle".

Selon le critique d'art Philippe Daverio, "le nu féminin est toléré, le mâle malheureusement n'a pas de droit. Ainsi nous sommes ici pour défendre le droits du mâle contre le bigotisme".

Toscani a bâti sa carrière sur le scandale, illustrant jadis les campagnes pour les vêtements Benetton d'un homme mourant du sida (1992) ou de condamnés à mort aux Etats-Unis (2000). Plusieurs de ses campagnes ont été interdites en Italie, notamment celle montrant deux hommes en train de s'embrasser.

(AFP)

Votre opinion