Prévoyance 2020: Le plan secret de la droite contre les retraites

Publié

Prévoyance 2020Le plan secret de la droite contre les retraites

Jeudi, c'est le Jour J pour la réforme des retraites préconisée par Alain Berset. Et le bloc bourgeois pourrait la faire capoter pour mieux la saucissonner ensuite.

par
Christine Talos
Le président de l'UDC Albert Rösti, la présidente du PLR Petra Gössi et le président des Verts libéraux Martin Bäumle vont-il s'unir pour couler la réforme? Réponse jeudi.

Le président de l'UDC Albert Rösti, la présidente du PLR Petra Gössi et le président des Verts libéraux Martin Bäumle vont-il s'unir pour couler la réforme? Réponse jeudi.

Keystone

Passera ou ne passera pas? Tour à tour jeudi, le Conseil des Etats puis le National devront décider s'ils adoptent ou non le projet qui prévoit un bonus de 70 francs aux nouveaux rentiers AVS. Mardi soir, à l'issue d'une conférence de conciliation, la version du Conseil des Etats, qui prône ce bonus mensuel, l'a emporté. Mais le National pourrait refuser ce compromis, enterrant ainsi toute la réforme. Et c'est bien ce qui pourrait arriver, selon le Blick mercredi.

Selon le journal alémanique, UDC, PLR et Verts libéraux vont s'unir pour faire couler le projet d'Alain Berset au vote final. Pour mieux revenir plus tard avec un projet saucissonné en trois parties. La première partie viserait à relever l'âge de la retraite des femmes; la deuxième réduirait le taux de conversion qui détermine le niveau des rentes. Enfin, la troisième viserait à introduire un âge de la retraite relevé à 67 ans.

Interventions prêtes

Les interventions parlementaires seraient déjà écrites, selon des rumeurs qui courent au Palais fédéral et prêtes à être envoyées dès le naufrage de la réforme actuelle.

Du côté de la gauche, on s'alarme déjà de cette manœuvre secrète et le président du parti socialiste, Christian Levrat, prévient le bloc bourgeois: détricoter le paquet de la réforme s'apparente, selon lui, à une «tactique du salami qui serait immangeable», a-t-il déclaré au Blick. Un tel plan serait aussitôt combattu «frontalement» par le PS et les syndicats, promet-il. Et le Fribourgeois de critiquer: «Faire couler la réforme si près du but, c'est pratiquer la politique de la terre brûlée».

Le patron de l'USS, Paul Rechtsteiner renchérit: «la gauche a déjà fait de grandes concessions avec la retraite des femmes à 65 ans et l'abaissement du taux de conversion. La proposition trouvée par le Conseil des États reste le compromis le plus imaginable», conclut le sénateur socialiste.

Pour rappel, la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 veut garantir le financement des 1er et 2e piliers. Plusieurs mesures sont prévues: un relèvement de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans, une augmentation de la TVA et une baisse du taux de conversion du capital de prévoyance professionnelle en rente de 6,8 à 6%. Pour compenser cette réduction des rentes professionnelles, il est question d'octroyer un bonus de 70 francs pour les nouveaux rentiers et une augmentation de 150 à 155% du plafond de rente pour les couples mariés.

Ton opinion