Lac de Bienne: Le plongeoir de 1932 n’est plus aux normes

Publié

Lac de BienneLe plongeoir de 1932 n’est plus aux normes

L’accès à un monument historique qui permet de plonger dans une eau à 24° a été fermé pour des raisons de sécurité.

par
Vincent Donzé
1 / 7
Aux yeux des défenseurs du patrimoine, comme Matthias Grütter qui fait visiter la ville à l’enseigne du «Stadt Parcours Biel», le plongeoir de la plage de Bienne est un chef-d’œuvre.

Aux yeux des défenseurs du patrimoine, comme Matthias Grütter qui fait visiter la ville à l’enseigne du «Stadt Parcours Biel», le plongeoir de la plage de Bienne est un chef-d’œuvre.

lematin.ch/Vincent Donzé
Mais sa conception ne répond pas aux normes imposées par le Bureau de prévention des accidents (BPA).

Mais sa conception ne répond pas aux normes imposées par le Bureau de prévention des accidents (BPA).

lematin.ch/Vincent Donzé
Une planche fixée sur l’échelle empêche l’accès aux deux plates-formes supérieures, à trois et à cinq mètres.

Une planche fixée sur l’échelle empêche l’accès aux deux plates-formes supérieures, à trois et à cinq mètres.

lematin.ch/Vincent Donzé

Un accident survenu au plongeoir de la plage de Bienne? Les plus vieux usagers n’en ont pas souvenir et pourtant, l’installation a été fermée au public cette année, pour des raisons de sécurité. «On saute sur ce plongeoir depuis 1932 et voilà qu’en 2022, on ne peut plus…», soupire l’ancien responsable cantonal de la protection des monuments historiques, Rolf Weber.

«Selon une expertise du BPA (Bureau de prévention des accidents), le plongeoir présente des risques considérables pour la sécurité en raison d’un manque de protection contre les chutes», explique Eleonora Stückrad, la toute nouvelle directrice de la société «Congrès, Tourisme et Sport» (CTS).

Durée indéterminée

Une affichette l’indique sur la planche recouvrant l’échelle du plongeoir: «Pour des raisons de sécurités, le plongeoir restera fermé pour une durée indéterminée. Nous vous remercions de votre compréhension». «Voyez les balustrades métalliques: elles sont horizontales et peuvent être escaladées», remarque l’architecte biennois Urs Külling. Mais c’est surtout l’échelle qui pose aussi problème au BPA.

La responsabilité des infrastructures de la plage incombe au Département des constructions, lequel chapeaute le service des projets, celui de l’entretien mais aussi celui des monuments historiques. Mais ce n’est pas si simple: la plage de Bienne est située sur le territoire communal de Nidau, sa petite voisine, et c’est dans cette commune qu’une demande de permis de construire doit être déposée.

Plus vite possible

«Nous travaillons à la recherche d’une solution avec les responsables concernés», assure Eleonora Stückrad. La directrice du CTS est impatiente: «Nous voulons rouvrir le plongeoir le plus vite possible», écrit-elle. Mais attention: «Une réouverture est soumise à une autorisation express du BPA». Ouverte 7 J/7 de 9 h à 21 h, la plage fermera le dimanche 11 septembre prochain.

En attendant, dans une baie de sable fin ouverte sur le lac, la plateforme à un mètre reste accessible, mais son intérêt est limité: autant sauter depuis le quai… Quelles modifications faudra-t-il envisager? Installer un escalier en colimaçon avec un palier à trois mètres, en sus d’une échelle qui monte tout droit à cinq mètres sans sécurité? À chaud, Rolf Weber entrevoit plutôt une solution avec des filets de protection: «On ne change pas une expression architecturale», prévient-il.

C’est impensable

«Modifier le plongeoir? C’est impensable!», prévient Matthias Grütter, un défenseur de patrimoine qui fait visiter la ville à l’enseigne du «Stadt Parcours Biel». Le meilleur expert, c’est encore Rolf Weber: «Ce plongeoir bénéficie de la protection maximale, ni plus ni moins que la cathédrale de Berne!», prévient-il.

Les défenseurs du patrimoine ouvriront l’œil d’autant plus qu’il y a quelques années, ils ont payé 25’000 francs pour la rénovation du plongeoir de la plage.

Pieds mouillés

Lundi soir, lematin.ch s’est entretenu avec une garde-bains de la plage, son regard porté sur l’Aquaparc gonflable d’où l’on peut sauter d’une hauteur de trois mètres. «C’est dommage, le plongeoir était très fréquenté, mais avec les pieds et les mains mouillés, l’échelle est hyperglissante!», a-t-elle indiqué.

«On voyait même des gamins de cinq ou six ans incroyables de témérités sauter des cinq mètres», reprend cette garde-bains. Avant d’ajouter: «Ceux qui prenaient un plat ne sautaient qu’une fois…». Dès cette année, à la plage de Bienne, les plongeurs sautent depuis le môle.

Ton opinion

16 commentaires