Valais - Le politicien Yannick Buttet condamné pour attouchements sexuels
Actualisé

ValaisLe politicien Yannick Buttet condamné pour attouchements sexuels

Dans l’affaire opposant l’ancien président de Collombey-Muraz à Laude-Camille Chanton, ancienne présidente du Conseil général de Monthey, le Ministère public a tranché: l’homme est coupable.

Les mains baladeuses de Yannick Buttet lui valent une nouvelle condamnation.

Les mains baladeuses de Yannick Buttet lui valent une nouvelle condamnation.

PLR Monthey-Choëx/Le Matin-Darrin Vanselow

Les faits remontent à juillet 2020. Sur la terrasse d’un établissement public de Monthey, le politicien Yannick Buttet, alors président de la commune de Collombey-Muraz, a passé ses mains sur le dos, le cou et les cuisses de Laude-Camille Chanton, malgré les remontrances de cette ancienne présidente du Conseil général de Monthey. Cette dernière a porté plainte pour attouchements à caractère sexuel et propos grossiers, afin de «briser la loi du silence».

Le Ministère public valaisan a finalement tranché. Par ordonnance pénale, Yannick Buttet a été reconnu coupable. Il écope de 45 jours-amendes avec sursis durant quatre ans, et d’une amende. Les frais de l’enquête et d’avocat de la plaignante seront aussi à sa charge. De plus, le sursis octroyé dans une ancienne affaire a été révoqué. Pour rappel, Yannick Buttet avait aussi fait parler de lui en 2017, lorsqu’il avait été interpellé par la police devant le domicile de sa maîtresse, qui dénonçait un harcèlement. Les deux dossiers ont plusieurs points communs, à commencer par la consommation d’alcool du politicien.

Laude-Camille Chanton relève «que l’instruction pénale a permis de constater quelle navait ni consenti, ni donné son accord, ni provoqué le comportement de Yannick Buttet, essayant au contraire de se soustraire aux gestes de ce dernier en le repoussant et en protestant.» Par ailleurs, la plainte pénale déposée par l’ex-conseiller national à son encontre pour diffamation a été classée sans suite par la justice valaisanne.

(XFZ)

Votre opinion